Vous recherchez une actualité
Actualités

SYNDROME de FATIGUE CHRONIQUE: Il n'épargne pas les enfants

Actualité publiée il y a 4 années 2 jours 8 heures
Pediatrics

C’est l’une des plus larges études consacrées au syndrome de fatigue chronique (SFC) (ou encéphalomyélite myalgique) qui vient préciser, pour la première fois l’incidence du syndrome chez les enfants. Les chercheurs de l'Université de Bristol concluent, ici dans la revue Pediatrics, que le SCF touche jusqu’à près de 2% des jeunes de 16 ans sur une période de 6 mois et près de 3% sur plus de 3 mois. Les jeunes touchés par le SFC vont manquer, en moyenne, plus de la moitié d'un jour d’école chaque semaine. Des données qui contribuent à la preuve d’un syndrome souvent sous-estimé voire ignoré.

Le syndrome de fatigue chronique qui se caractérise par une extrême fatigue chronique est fréquemment associé à de nombreuses autres maladies, ce qui contribue à rendre son diagnostic très complexe. Sa prévalence jusque-là estimée entre 0,1 et 0,3% entraine un lourd fardeau sanitaire. Les symptômes de fatigue persistante, faiblesse musculaire, douleurs, troubles de la mémoire et du sommeil sont handicapants pour les patients. Enfin, rappelons que cette affection un peu mystérieuse bien que reconnue par l'Organisation mondiale de la santé depuis 1992, dispose de peu de marqueurs diagnostiques. Des anomalies cérébrales spécifiques ont identifiées par une étude de Stanford. Une étude récente a identifié des signatures immunitaires, donc biologiques de la maladie. Une autre étude a également apporté une première description des processus qui sous-tendent le dysfonctionnement cognitif, associé au SFC. Si le SFC est de mieux en mieux caractérisé, les protocoles de prise en charge restent à préciser. Cette nouvelle étude, précise pour la première fois, la prévalence du SFC chez l'enfant.


Les chercheurs ont évalué 5.756 jeunes participants âgés de 13 à 16 ans, par questionnaires adressés conjointement aux parents et aux enfants. Leur analyse montre que :

· les filles sont presque 2 fois plus susceptibles que les garçons de souffrir de SFC,

· les enfants de familles les plus démunies (mauvaises conditions de logement, difficultés financières, manque de soutien, troubles émotionnels) ont un risque également plus élevé,

· Le SFC est beaucoup plus fréquent chez les adolescents qu'on ne le pensait :

· près de 2% des jeunes de de 13-16 ans en sont affectés sur une période de 6 mois

· près de 3% sur une période de plus de 3 mois.

· En moyenne, les enfants affectés manquent plus d'une demi-journée d'école chaque semaine.

· Chez 94% des enfants atteints, le diagnostic n'est pas posé.

· Enfin, extrêmement peu (10%) des enfants diagnostiqués ont accès à des soins ou à un traitement.

Ø Les auteurs, pédiatres, qui dirigent un service spécialisé à l'hôpital de Bath (UK) soulignent que leurs patients ne vont assister qu'à 2 jours d'école par semaine.

Les auteurs appellent donc à élargir le diagnostic du SFC, notamment chez les enfants fréquemment absents en rappelant le handicap entraîné par ce trouble, pour ces enfants au quotidien, à l'école ou en famille. Il s'agit, en particulier chez les enfants issus de milieux défavorisés de pouvoir proposer un accès à des soins spécialisés. La condition reste une meilleure connaissance et compréhension de ce syndrome par les professionnels de santé et notamment de santé scolaire.

Chronic Fatigue Syndrome at Age 16 years

Plus de 10 études sur le SFC

Autres actualités sur le même thème