Vous recherchez une actualité
Actualités

GROSSESSE: L'exposition au paracétamol accroît le risque d'asthme chez l'enfant

Actualité publiée il y a 3 années 5 mois 1 semaine
International Journal of Epidemiology

L'utilisation de paracétamol pendant la grossesse est associé, par cette étude norvégienne, au développement de l'asthme chez l'enfant. Alors que le paracétamol est également trouvé dans la plupart des analgésiques pour nourrissons, que le risque d’asthme en cas d’exposition est accru de près d'un tiers, ces conclusions, présentées dans l’International Journal of Epidemiology, appellent à réduire au maximum cette exposition un médicament chez la femme enceinte et son jeune enfant. Même si dans ce cas d’espèce, le risque d’asthme reste assez faible en valeur absolue.

Le paracétamol (acétaminophène) est largement utilisé et prescrit, comme traitement de première intention pour une multitude de maladies douloureuses aiguës et chroniques. C'est aussi le médicament utilisé en première intention pour la gestion de la douleur et de la fièvre pendant la grossesse. De récentes études ont alerté sur ses dangers en cas de surdose ou de prise prolongée. Une très récente étude, une des premières à examiner les effets du médicament chez la « descendance » a suggéré une réduction de la production de testostérone chez les garçons à naître, une autre étude, une réduction de la fertilité chez les filles. Cette nouvelle étude suggère un lien entre la consommation maternelle de paracétamol pendant la grossesse et l'asthme infantile.


Les chercheurs du Norwegian Institute of Public Health, des Universités d'Oslo et de Bristol documentent ici les associations entre le paracétamol et l'asthme infantile, à la fois en cas de prise durant la grossesse et chez le jeune enfant, âgé de moins de 6 mois. Leur étude a suivi 114.761 enfants depuis la grossesse afin d'identifier ces liens entre la consommation de paracétamol et l'asthme infantile à l'âge de 3 et 7 ans. Les chercheurs ont pris en compte les facteurs de confusion possibles. L'analyse constate que :

· Environ 28% des enfants sont nés de mères qui avaient utilisé le paracétamol pendant la grossesse

· 15% ont reçu du paracétamol au cours des 6 premiers mois de vie,

· 19% ont à la fois été exposés au paracétamol in utero et durant les 6 premiers mois de vie.

· Au total, 5,7% des enfants souffrent d'asthme à 3 ans.

· L'exposition directe du nourrisson au paracétamol augmente son risque d'asthme de 29%,

· l'exposition in utero de 13%.

· L'indication de la prise du médicament n'affecte pas le risque d'asthme, ce qui semble suggérer une relation de cause à effet.

C'est donc une association modeste entre l'utilisation du paracétamol et l'asthme à l'enfance, qui nous est révélée par cette étude. Les chercheurs précisent en effet que leurs résultats suggèrent que les associations ne peuvent pas être entièrement expliquées par d'autres facteurs, comme la maladie ou l'infection chez la mère ou le bébé motivant la prise du médicament.

Autres actualités sur le même thème