Vous recherchez une actualité
Actualités

GROSSESSE: Quelques trucs contre les nausées du matin

Actualité publiée il y a 3 années 4 mois 3 semaines
Royal College of Obstetricians and Gynaecologists

Ces nouvelles lignes directrices britanniques, du Royal College of Obstetricians and Gynaecologists, suggèrent d’abord une meilleure prise en compte des nausées matinales, chez les femmes enceintes et apportent des recommandations pour mieux les prendre en charge. Ici, supplémentation en gingembre et acupression sont proposées comme deux mesures surprenantes mais efficaces dans la gestion des nausées et des vomissements pendant la grossesse.

Si l'on estime que 3 femmes sur 4 durant la grossesse connaîtront des nausées et vomissements en particulier durant le premier trimestre, que chez la plupart de ces femmes, ces symptômes quoique désagréables resteront bénins, une minorité de femmes -estimée à 1% des grossesses- « iront » jusqu'à l'hyperémèse, une forme sévère de nausées intervenant à plusieurs reprises chaque jour. Ainsi, des cas ont été documentés, où certaines patientes pouvaient être malades jusqu'à 50 fois par jour et être incapable de s'alimenter normalement.


Dans les cas moins sévères, les conseils de prise en charge sont simples, il s'agit de s'alimenter par petites quantités, de « manger froid » plutôt que chaud, afin de limiter l'exposition à certaines odeurs, et, globalement, d'éviter les aliments qui ne font pas envie. Néanmoins, ces nouvelles directives, qui présentent déjà le mérite de prendre en compte ces maux de début de grossesse, apportent de nouvelles propositions, dont :

· La prise de suppléments de gingembre qui peuvent aider à réduire les nausées et les vomissements, sans risque d'effets indésirables, à condition de se les procurer en pharmacie.

· L'acupression, effectuée sur le poignet peut également être efficace pour réduire les symptômes de nausée chez la femme enceinte. La thérapie, proche de l'acupuncture, consiste à porter une bande spéciale ou un bracelet sur l'avant-bras.

· En revanche, le rapport déconseille l'hypnothérapie, en raison d'absence de preuves d'efficacité.

· Les médicaments, sur prescription médicale, restent un recours, si les thérapies non médicamenteuses ne s'avèrent pas suffisamment efficaces. Certains antiémétiques (ex : cyclizine) peuvent ainsi être pris en toute sécurité pendant la grossesse. Certains antihistaminiques vont également apporter les mêmes effets que les antiémétiques.

· L'admission à l'hôpital est parfois nécessaire, en cas de déshydratation par exemple, associée à des vomissements sévères et l'incapacité s'hydrater, ou en cas de très forte perte de poids.

Autres actualités sur le même thème