Vous recherchez une actualité
Actualités

GROSSESSE : Trop de poids avant, c'est un risque d'obésité après

Actualité publiée il y a 1 année 12 mois 2 jours
PLoS ONE

Cette étude rappelle la nécessité d’un poids de santé au moment de la conception et d'une prise de poids encadrée durant la grossesse, surtout chez les jeunes mères. Un « défi » auquel doit faire face chaque femme enceinte. Pour de bons résultats de grossesse et de santé de l’Enfant, mais aussi pour rester dans une fourchette d’IMC normal et limiter le risque d'obésité plus tard dans la vie. Des conclusions, présentées dans la revue PLoS ONE, qui montrent que l'excès de poids avant, se traduit fréquemment un surpoids accru ou une obésité après.

Une très large méta-analyse publiée dans la revue Obesity Reviewde a déjà alerté et « fait le tour » complications liées à l'obésité durant la grossesse, pour la mère et pour l'enfant. On rappellera en effet que le gain de poids excessif pendant la grossesse augmente le risque de complications de grossesse parmi lesquelles le diabète gestationnel, l'hypertension, la maladie cardiaque (chez la mère), les anomalies de croissance du fœtus et les complications pendant le travail et l'accouchement.


L'impact de la grossesse sur le gain de poids à différents stades de la vie : Le Dr Tammy Chang, professeur de Médecine de la Famille, a souhaité vérifier les tendances qu'elle pouvait observer chez ses jeunes patientes et parfois chez plusieurs générations de patientes au sein d'une même famille. Son expérience clinique l'a convaincue qu'à la fois la période de l'adolescence ou post-adolescence et la grossesse constituaient une fenêtre très privilégiée de réceptivité d'une éducation sur l'alimentation, l'exercice et globalement un mode de vie sain. En effet, les femmes sont souvent plus investies dans leur santé pendant la grossesse et bénéficient pendant cette période, de plus de temps et de soutien du système de santé.

Plus d'une femme sur 2 prend trop de poids durant sa grossesse : les chercheurs de l'Université du Michigan ont analysé les dossiers médicaux de plus de 1.000 femmes enceintes, âgées de 15 à 24 ans participant à la Fragile Families and Child Wellbeing Study. L'analyse a pris en compte les données sur la grossesse et l'accouchement, l'IMC avant la grossesse, le gain de poids de la mère pendant la grossesse, l'accès aux soins de santé et de soutien à l'enfance, les conflits parentaux, la violence domestique et enfin, la santé et le bien-être de l'enfant.

-55% des participantes ont gagné plus de poids que recommandé pendant la grossesse ;

-les femmes qui étaient en surpoids ou obèses avant la grossesse sont à risque accru de gagner 3 fois plus de poids durant leur grossesse que recommandé vs les femmes de poids normal.

-Certains groupes de femmes comme les Hispaniques par exemple sont moins susceptibles de gagner plus de poids que recommandé.

Plus d'une mère sur 2, ici âgées de 15 à 24 ans, a pris du poids en excès durant sa grossesse. Le surpoids ou l'obésité avant la grossesse sont confirmés comme des facteurs de prise de poids excessive durant la grossesse. Les chercheurs appellent ainsi les médecins à considérer l'IMC avant la grossesse, en particulier chez les mères les plus jeunes, comme un facteur prédicteur puissant de prise de poids excessive pendant la grossesse et d'obésité plus tard dans la vie.

March 14, 2017 DOI : 10.1371/journal.pone.0173790 Characteristics of women age 15-24 at risk for excess weight gain during pregnancy

Lire aussi : GROSSESSE: Les kilos pris en trop sont toujours là des années plus tard –

Retrouvez les blogs thématiques de Santé log : Obésité blog

Sommeil blog

Diagnostic blog,

Fibromyalgie blog,

Microbiote blog

Dermato blog

Accéder à nos dossiers

Obésité de l'enfant (1/6)
Troubles du comportement alimentaire
Pour y accéder, vous devez être inscrit et vous identifier


Interstitiel escarre

Interstitiel hydrot boostclosure

* Temps de fermeture de l’ulcère avec HydroTac® : moins de 15 semaines alors que les données de la littérature montrent que 40-60% des ulcères nécessitent 20 à 24 semaines pour cicatriser. (1) Mikosiński, J. et al. Clinical assessment of a foam dressing containing growth factor-enhancing hydrated polyurethanes. J Wound Care.2018;27(9):608-18. HydroTac® : DM de classe IIb – Fabricant : PAUL HARTMANN AG – Organisme notifié : CE 0123. Lire attentivement les instructions figurant dans la notice (et/ou sur l’étiquetage). Remboursé par les organismes d’assurance maladie : consultez les modalités sur le site www.ameli.fr. Réf : 14122018. Date de création : Décembre 2018

Autres actualités sur le même thème

Pages