Vous recherchez une actualité
Actualités

HORLOGE BIOLOGIQUE: La remettre à l'heure arrête la tumeur

Actualité publiée il y a 2 années 8 mois 3 semaines
BMC Biology

L'horloge biologique des cellules cancéreuses influence la croissance tumorale, confirme cette étude canadienne. Les scientifiques sont ici parvenus à remettre à l’heure les horloges internes de cellules cancéreuses et à réduire ainsi la croissance tumorale. Des travaux présentés dans la revue BMC Biology, qui montrent pour la première fois que le ciblage direct de l'horloge biologique dans une tumeur cancéreuse a un impact sur son développement.

La perturbation de l'horloge biologique est impliquée dans nos « pandémies modernes », que sont les cancers du sein et de la prostate mais aussi l'obésité, le diabète ou la dépression. Ce dérèglement de nos cycles sommeil-éveil perturbe le fonctionnement normal du corps et représente un risque pour notre santé. Ainsi, on ne compte plus les études sur l'horloge biologique et les effets néfastes de son dérèglement sur notre santé. En particulier, plusieurs études ont suggéré des effets néfastes de l'éclairage nocturne, en particulier sur le risque de cancer… Une recherche s'est concentrée sur le risque de cancer du sein et a expliqué pourquoi la glande mammaire chez la femme est si sensible aux variations de l'exposition à la lumière et au dérèglement de l'horloge biologique induit par ces variations : La plupart des cellules du corps humain ont une horloge interne qui définit le rythme des activités de nos organes en fonction de l'heure de la journée. Cependant, les cellules cancéreuses ont souvent une horloge qui ne fonctionne pas ou qui fonctionne mal. Cette nouvelle étude non seulement confirme ce dérèglement de l'horloge mais montre que sa « remise à l'heure » peut bloquer la progression de la tumeur.


Grâce à l'utilisation d'un traitement chimique et thermique, les chercheurs de McGill parviennent à « réparer », chez la souris, l'horloge de cellules cancéreuses et à la restaurer à sa normale. Ils constatent que la croissance tumorale chute de moitié. Cette réparation, testée à la fois in vivo chez la souris mais aussi in vitro sur des cultures de tissus, ralentit la croissance tumorale au point qu'une semaine plus tard, la tumeur traitée s'avère réduite des 2 tiers vs tumeur témoin.

Une approche novatrice pour contrer les métastases : Bien qu'il s'agisse d'une démonstration préclinique, cette découverte importante apporte la preuve de concept d'une nouvelle voie possible pour traiter le cancer chez l'Homme. L'activation de l'horloge biologique dans les tumeurs pourrait permettre de donner plus de temps aux patients et d'opter pour des thérapies plus conventionnelles, comme la chirurgie ou la chimiothérapie.

14 February 2017 DOI: 10.1186/s12915-017-0349-7 Enhancing circadian clock function in cancer cells inhibits tumor growth

Lire aussi: HORLOGE BIOLOGIQUE: Comment son décalage déclenche le cancer du sein -

Autres actualités sur le même thème