Vous recherchez une actualité
Actualités

HYPERTENSION : Le pigment végétal qui réduit la pression

Actualité publiée il y a 5 mois 2 semaines 2 jours
Nutrition Reviews
L'effet hypotenseur de la quercétine permet une réduction drastique des risques d'insuffisance cardiaque, d’accidents vasculaires cérébraux (AVC) et d'infarctus du myocarde.

Ce pigment végétal, la quercétine, peut réduire considérablement la pression artérielle, conclut cette équipe chinoise, qui démontre, avec cette méta-analyse, que la consommation régulière de ce flavonoïde peut réduire considérablement l'hypertension artérielle (HTA) chez les patients souffrant de maladies cardiovasculaires. Cette synthèse des données de la littérature, présentée dans les Nutrition Reviews aboutit via cet effet hypotenseur de la quercétine à une réduction drastique des risques d'insuffisance cardiaque, d’accidents vasculaires cérébraux (AVC) et d'infarctus du myocarde.

CORONAVIRUS

TENA soutient les aidants
familiaux et leurs proches

Nous soutenons les aidants familiaux et leurs proches pendant cette période difficile. Cliquez ici pour retrouver nos conseils et astuces simples sur l'hygiène.

 

La quercétine est un pigment végétal que l'on trouve couramment dans de nombreuses plantes et aliments, comme les oignons, les thés, les pommes et le vin rouge. Présente également en forte concentration dans la mangue, en combinaison dans ce fruit avec toute une série d’autres polyphénols, dont la mangiférine, la quercétine, la gallotannine, l'acide gallique…la quercétine avait déjà été documentée comme bénéfique sur la pression artérielle systolique. Cependant, les essais cliniques portant sur ses effets cardiovasculaires chez l'Homme restaient contradictoires.

500 mg/jour permettent de réduire considérablement le risque cardiovasculaire

Les chercheurs de la Southern Medical University (Guangdong, Chine) ont mené une revue de la littérature sur le sujet et ont sélectionné 17 études portant sur un total de 886 participants qui évaluaient l'impact de la quercétine sur la pression artérielle et les niveaux de glucose. L’objectif de cette revue systématique était de parvenir à une synthèse des preuves des effets de la supplémentation en quercétine sur les profils lipidiques plasmatiques, la pression artérielle (PA) et les niveaux de glucose chez l'Homme. L’analyse combinée des données montre que :

  • la quercétine abaisse significativement la pression artérielle systolique et, en moyenne, de −3,09 mmHg ;
  • la quercétine abaisse significativement la pression artérielle diastolique et, en moyenne, de −2,86 mmHg ;
  • en revanche, la quercétine ne semble pas impacter ni les profils lipidiques ni les concentrations de glucose ;
  • des analyses de sous-groupes, menées sur des participants ayant consommé de la quercétine pendant 8 semaines ou plus, révèlent bien, en revanche des changements significatifs des taux de cholestérol, suggérant bien cet effet hypolipémiant mais sur le long terme.
  • Au « global », l’équipe conclut à une réduction moyenne de plus de 10 mmHg de la pression artérielle avec des apports réguliers en quercétine, en moyenne de 500 mg/jour. Or une telle réduction de la pression est associée à :
    • Une réduction de 50% du risque d’insuffisance cardiaque,
    • de 35% à 40% du risque d’AVC,
    • et de 20 à 25% du risque d’infarctus.

 

 

Cette large revue de la littérature soutient ainsi des effets favorables de la quercétine sur la pression artérielle et le recours à une supplémentation chez les patients souffrant d'hypertension. A valider par le médecin, en pratique clinique.

Autres actualités sur le même thème