Vous recherchez une actualité
Actualités

IBUPROFÈNE et antihypertenseurs : Des interactions fatales pour les reins

Actualité publiée il y a 3 semaines 14 heures 55 min
Mathematical Biosciences
Toute personne qui prend un diurétique et un inhibiteur du système rénine-angiotensine (ISRA) pour l'hypertension artérielle devrait faire preuve de prudence lorsqu'elle prend également de l'ibuprofène (Visuel Adobe Stock 158989369).

La combinaison de certains médicaments avec de l'ibuprofène peut endommager les reins de façon permanente, révèle cette équipe de l’Université de Waterloo (Ontario), et c’est le cas notamment de l’interaction entre l’ibuprofène et certains antihypertenseurs. Selon l’étude, publiée dans la revue Mathematical Biosciences, toute personne qui prend un diurétique et un inhibiteur du système rénine-angiotensine (ISRA) pour l'hypertension artérielle devrait faire preuve de prudence lorsqu'elle prend également de l'ibuprofène.

 

Les diurétiques et les inhibiteurs du RSA sont couramment prescrits ensemble pour la gestion de l’hypertension. Quant aux analgésiques AINS tels que l'ibuprofène, ils sont disponibles en vente libre dans la plupart des pharmacies. L’équipe canadienne modélise ici les interactions des 3 médicaments et leur l'impact sur les reins. L'analyse conclut que chez certains patients, la combinaison peut provoquer des lésions rénales aiguës, qui dans certains cas peuvent être permanentes.

Un risque de lésions rénales permanentes

Tous les patients prenant cette combinaison ne subiront pas ces effets indésirables, explique l’auteur principal, le Dr Anita Layton, professeure de mathématiques appliquées à Waterloo : « cependant notre modélisation montre un niveau de risque tel qu’il convient de faire preuve de prudence ». En d’autres termes, la santé rénale des patients prenant ces 3 médicaments devrait être surveillée.

 

Une méthodologie précieuse pour les médecins : au-delà de ce résultat important, la méthodologie adoptée dans l’étude soit l’essai de médicaments simulé par ordinateur se révèle précieuse car elle permet d’apporter très rapidement des résultats sur les interactions médicamenteuses, et bien plus rapidement que des essais cliniques « classiques ».

« Ce type de modélisation donne aux médecins une longueur d'avance sur les interactions médicamenteuses ».

 

Le message s’adresse aussi directement aux patients qui prennent des médicaments contre l'hypertension et qui peuvent prendre un analgésique à base d'ibuprofène sans être au courant…Les diurétiques constituent une famille de médicaments qui peuvent induire une certaine déshydratation, ce qui est un facteur majeur de lésion rénale aiguë.

 

En cas de prise de ces médicaments contre l'hypertension et en cas de besoin d’un analgésique, les auteurs suggèrent plutôt d’opter pour le paracétamol.

Autres actualités sur le même thème