Vous recherchez une actualité
Actualités

IMMUNITÉ : Chaque repas déclenche une inflammation protectrice

Actualité publiée il y a 4 années 10 mois 2 semaines
Nature Immunology

A chaque repas, nous n’absorbons pas seulement des nutriments mais des bactéries aussi, en quantité relativement importante. Le corps doit alors lutter contre ces bactéries, ce qui déclenche une réaction inflammatoire qui active le système immunitaire. Chez les personnes en bonne santé, cette réponse postprandiale a un effet protecteur. Chez les personnes en surpoids, cette réponse inflammatoire peut devenir chronique et conduire au diabète. C’est toute la démonstration de cette équipe de de l'Université de Bâle avec un enseignement d’importance : la réponse du système immunitaire dépend des bactéries et des nutriments ingérés pendant les repas : avec des nutriments suffisants, le système immunitaire est capable de combattre et de venir à bout de ces bactéries étrangères.

 

On comprend mieux alors les effets bénéfiques d'une alimentation équilibrée et diversifiée qui va contribuer à transformer cette réponse inflammatoire postprandiale en renforcement du système immunitaire. On comprend mieux éqalement pourquoi le diabète de type 2 conduit à une inflammation chronique avec toute une série d'effets négatifs. Une substance en particulier a été impliquée dans ce processus, l'interleukine-1beta (IL-1beta) qui, chez les patients diabétiques va déclencher une inflammation chronique et entraîner la mort des cellules bêta productrices d'insuline.

Une inflammation aux aspects parfois positifs : tout processus de réparation (e.g. cicatrisation des plaies) commence par une phase d'inflammation, une phase « normale » et bénéfique à condition de e pas perdurer. Ici, les chercheurs du Département de biomédecine de l'Université montrent que chez les individus en bonne santé, les réponses inflammatoires à court terme jouent également un rôle important dans le métabolisme du sucre et l'activation du système immunitaire :

 

le nombre de macrophages autour des intestins augmente pendant les repas.

 

Ces macrophages produisent l'IL-1beta en quantités variables, en fonction de la concentration de glucose dans le sang.

 

L'IL-1beta stimule la production d'insuline dans les cellules bêta pancréatiques.

 

L'insuline provoque alors une augmentation de la production d'IL-1beta par les macrophages.

 

L'insuline et l'IL-1beta travaillent ensemble pour réguler les taux de sucre dans le sang,

 

IL-1beta régule l'alimentation en glucose des cellules immunitaires et donc l'activité nécessaire du système immunitaire.

 

 

Mais tout dépend des nutriments ! Selon les chercheurs, ce mécanisme dépend des bactéries et des nutriments ingérés pendant les repas. Et c'est à condition de recevoir les nutriments suffisants, que le système immunitaire est capable de combattre adéquatement les bactéries étrangères !

 

 

Autres actualités sur le même thème