Découvrez nos réseaux sociaux
Actualités

INCONTINENCE : Des protections inodores à base de charbon

Actualité publiée il y a 1 année 7 mois 3 semaines
GUPEA
Ces travaux décryptent  le mécanisme par lequel le charbon piège les molécules volatiles de p-crésol, responsables des mauvaises odeurs (Visuel Fotolia 144984478)

Ces chercheurs de l’Université de Gothenburg ont développé des protections inodores, à base de charbon actif, un composé déjà utilisé dans certains dispositifs de pansement, dans le même objectif. En décryptant le mécanisme par lequel le charbon piège les molécules volatiles de p-crésol, responsables des mauvaises odeurs, ces travaux marquent une étape vers la production de protections plus confortables pour les patients incontinents.

 

Le charbon actif qui permet d’absorber les mauvaises odeurs, est utilisé dans un certain nombre d’appareils et de dispositifs, des hottes de cuisine aux pansements. L’étude montre que le charbon actif pourrait également permettre d’éliminer l'odeur d'urine des protections contre l’incontinence. A l’aide d’expériences menées avec la molécule odorante p-crésol, un composé odorant et toxique présent dans l’urine humaine, l’équipe démontre que le charbon actif, qui se compose en grande partie de graphène variant de carbone, peut emprisonner l'odeur au lieu de la libérer dans l'environnement.

Moins de changes, plus d'odeurs

Les protections modernes savent absorber et emprisonner beaucoup de liquide, ce qui implique qu'elles n'ont pas besoin d'être changées et en pratique ne sont pas aussi souvent changées que par le passé. Cependant, l'odeur d’urine reste un problème. Isabelle Simonsson de l'Université de Göteborg montre ici qu’avec la bonne concentration de charbon actif, la molécule d’essai odorante reste piégée dans le liquide et ne provoque pas d'odeur nauséabonde.

 

« La molécule odorante étudiée ici, p-crésol, est un hydrocarbure organique volatil, qui se trouve également dans l'urine humaine et est hydrophobe, ce qui signifie qu'elle évite l'eau. C'est une des raisons pour lesquelles elle est rejetée de l'urine dans l'air ambiant et que l'odeur se propage »,

 

Et les surfaces chargées électriquement ? Les fabricants de protections et d'autres produits d'hygiène savent depuis longtemps qu'une surface chargée électriquement peut absorber les odeurs. Le charbon actif, un matériau peu coûteux et respectueux de l'environnement, déjà reconnu pour ses capacités d’absorption des odeurs, lorsqu’il est très faiblement chargé s’avère ici très efficace pour attirer les molécules de p-crésol du liquide, ce qui permet une réduction des odeurs. Par ailleurs, les sels, présents naturellement dans l'urine, qui réduisent la solubilité dans l'eau des molécules organiques, augmentent leur absorption par le charbon actif.

 

Ces nouvelles données prometteuses pour le développement de protections plus confortables pour les personnes incontinentes pourraient trouver d’autres applications, par exemple dans le traitement de l'eau et des eaux usées et le développement de nouveaux produits d'hygiène. Il reste, relèvent les chercheurs à régler pour la fabrication de ces protections à base de charbon actif, le problème de la couleur.

Plus sur le Blog Incontinence

Autres actualités sur le même thème