Actualités

INFERTILITÉ et INSUFFISANCE CARDIAQUE : La confirmation d’une association

Actualité publiée il y a 5 mois 4 jours 11 heures
Journal of the American College of Cardiology
Il faudrait plus systématiquement prendre en compte l’histoire de la reproduction chez les femmes pour mieux estimer leur niveau de risque de maladie cardiaque, plus tard dans la vie (Visuel Adobe Stock 376624434)

Il faudrait plus systématiquement prendre en compte l’histoire de la reproduction chez les femmes pour mieux estimer leur niveau de risque de maladie cardiaque, plus tard dans la vie. C’est le message de cette équipe du Massachusetts General Hospital (MGH) qui révèle un lien, chez la Femme, entre des antécédents d'infertilité et un risque accru d'insuffisance cardiaque. En cas d'absence d'autres facteurs connus d'insuffisance cardiaque, cette association, documentée dans le Journal of the American College of Cardiology (JACC), suggère une recherche plus systématique de la maladie cardiaque chez ce groupe de femmes.

 

L'infertilité touche environ 1 femme sur 5 et est caractérisée par tout un spectre de difficultés de conception.

 

Le lien, chez la Femme, entre la conception et l’insuffisance cardiaque a encore été peu étudié, cependant la cohorte Women's Health Initiative (WHI), conçue au début des années 90 offre l’opportunité d’examiner comment les antécédents de reproduction d'une femme peuvent être associés au développement d'une insuffisance cardiaque.

 

Cette nouvelle analyse révèle que, chez les femmes, une « histoire » connue d'infertilité est en effet associée à un risque global de 16 % d'insuffisance cardiaque : « Nous commençons à comprendre que l'histoire de la reproduction chez la Femme en dit long sur son risque de maladie cardiaque », résume l’auteur principal, le Dr Emily Lau, cardiologue et directrice de la Clinique de santé des femmes, au MGH.

Les difficultés de conception, les résultats de grossesses, la santé à la ménopause, tous ces facteurs influencent le risque cardiaque plus tard dans la vie

L'équipe confirme cette association entre l'infertilité et l'insuffisance cardiaque globale,

 

  • en particulier avec l'insuffisance cardiaque à fraction d'éjection préservée, une forme d'insuffisance cardiaque caractérisée par une anomalie de contraction du muscle cardiaque, beaucoup plus fréquente chez les femmes ;
  • cette association vaut quels que soient les types d’antécédents d’infertilité ;
  • parmi les 38.528 femmes ménopausées suivies, 14 % ont signalé des antécédents d'infertilité. Sur une période de suivi de 15 ans, l'infertilité s’avère précisément associée à un risque de 16 % d'insuffisance cardiaque ; ainsi qu’à un risque accru de 27 % d'insuffisance cardiaque à fraction d'éjection préservée ;

 

Quels mécanismes en cause ?

Les scientifiques écrivent ne pas comprendre complètement pourquoi cette forme d’insuffisance cardiaque est majoritaire chez les femmes mais ils notent que s’intéresser à l’histoire de reproduction des patientes peut permettre de détecter un risque plus élevé et peut-être d’apporter des indices sur les raisons de ce risque futur. D’autant que ce risque apparaît ici indépendant des facteurs de risque cardiovasculaire traditionnels.

La recherche soulève ainsi la question des mécanismes sous-jacents à l'origine de cette association entre l'infertilité et l'insuffisance cardiaque. S'agit-il de facteurs de risque partagés ou l'infertilité est-elle en cause ? Des dysfonctionnements vasculaires et endothéliaux pourraient influer sur cette association. Une étude prospective auprès de femmes ayant des antécédents d'infertilité est déjà envisagée.

 

« En tant que scientifiques et médecins, nous commençons tout juste à reconnaître l'importance de l'histoire reproductive d'une femme pour son risque futur de maladie cardiaque. L'infertilité est l'un des nombreux facteurs de risque cardiovasculaire, comme l'hypertension et l'hypertension artérielle, mais les antécédents de reproduction ne sont pas systématiquement pris en compte ni recherchés dans le cadre de l'évaluation du risque cardiovasculaire chez la Femme ».

Autres actualités sur le même thème