Vous recherchez une actualité
Actualités

INFLAMMATION CHRONIQUE: Les polyphénols des fruits pour contrôler les cytokines

Actualité publiée il y a 3 années 5 mois 11 heures
British Journal of Nutrition

Cette étude de l'Université de Liverpool sur le vieillissement et les maladies chroniques identifie les aliments qui peuvent aider à prévenir l'inflammation chronique. Des données précieuses donc, face aux conséquences sévères de l’inflammation chronique et des maladies associées. A nouveau mis en exergue, les bénéfices de certains polyphénols, majoritairement présents dans les fruits et légumes. A lire dans le British Journal of Nutrition.

L'inflammation se produit naturellement dans le corps, c'est finalement la toute première étape de la réponse immunitaire, mais lorsqu'elle devient chronique, elle peut déclencher des processus de de développement de maladies, chroniques, comme le cancer, les maladies cardiaques, le diabète ou encore la maladie d'Alzheimer. Une bonne alimentation, riche en fruits et légumes, grâce à leurs polyphénols, permet de se protéger contre l'inflammation et les maladies chroniques.


Les polyphénols sont des micronutriments abondants dans notre alimentation, et la preuve de leur bénéfice dans la prévention des maladies dégénératives telles que le cancer, le diabète et les maladies cardio-vasculaires se renforce au fil des études. Cependant, leurs effets sur la santé dépendent de la quantité consommée et de leur biodisponibilité.

Les lymphocytes T - un type de globule blanc qui participe à notre réponse immunitaire contre les infections et contre les anomalies cellulaires-, favorisent la fonction de signalisation cellulaire des cytokines au cours de la réponse immunitaire et stimulent la migration cellulaire vers le site d'inflammation, l'infection, la plaie ou le traumatisme. Or, l'action des cytokines est modulée par la consommation de fruits et de légumes. Cependant, on connaît encore mal les impacts relatifs des différents polyphénols dans la libération de cytokines par les lymphocytes.

Les polyphénols, des régulateurs d'inflammation: les chercheurs testent ici l'action de différents phénols ou polyphénols sur cette libération de cytokines. Ils constatent qu'un certain nombre de polyphénols permettent de modifier de façon significative la libération de cytokines. Entre autres, le resveratrol, l'isorhamnétine (un composé organique de la famille des flavonols), la curcumine, l'acide vanillique et certains mélanges spécifiques de phénols permettent de réduire la libération cytokine pro-inflammatoire des lymphocytes T. ces polyphénols semblent « calmer le jeu » en modulant la libération de cytokines.

Des résultats qui suggèrent que certains polyphénols, dont ceux présents dans les oignons, les raisins rouges, le thé et certaines baies peuvent contribuer à réduire la libération de médiateurs pro-inflammatoires chez les personnes à risque d'inflammation chronique. La conclusion, est simple en pratique : consommer des fruits et légumes variés peut permettre d'obtenir tous les apports en polyphénols bénéfiques et préventifs contre l'inflammation chronique, en particulier chez les patients âgés.

Autres actualités sur le même thème