Vous recherchez une actualité
Actualités

La COMPRESSION pour capitaliser les bénéfices musculaires de l’entrainement

Actualité publiée il y a 11 mois 2 semaines 4 jours
European Journal of Applied Physiology
La compression doit être adaptée avec le conseil du médecin du sport, en fonction du sujet et de l’exercice pratiqué (Visuel Adobe Stock 309420363).

S’entraîner régulièrement permet, entre autres bénéfices pour la santé, d’accroître sa force musculaire et les vêtements et dispositifs de compression adaptés permettent de réduire la perte de force après l'entraînement, conclut cette équipe de médecine du sport de l’Université Tohoku (Japon), dans l’European Journal of Applied Physiology. Largement utilisés dans le sport pour faciliter la récupération et prévenir les blessures, les bandages de compression élastique et les dispositifs de compression peuvent ainsi permettre de capitaliser ces gains de force musculaire.

 

L'équipe dirigée par le professeur János Négyesi et le professeur Ryoichi Nagatomi de la Graduate School of Biomedical Engineering utilise ici un dynamomètre informatisé (Visuel ci-dessous) pour entraîner des participants en bonne santé, jusqu’à ce qu'ils soient fatigués. Le même équipement permet de détecter les changements dans la force maximale et dans l'articulation du genou juste après, 24 heures après et une semaine après l'entraînement.

Le dynamomètre informatisé (Cybex, division of Lumex, Inc., Ron- konkoma, New York, USA) utilisé à la fois pour l’acquisition de données et l’entrainement (Visuel János Négyesi).

La compression réduit la fatigue musculaire, mais pas seulement

L’analyse de ces données de force musculaire révèle que l'utilisation d'un vêtement de compression sous le genou pendant l'entraînement compense les effets de la fatigue sur la force maximale immédiatement après l'exercice et 24 heures plus tard. En d'autres termes, le prochain entraînement peut alors débuter à un pallier d'intensité plus élevé, lorsque le sujet a utilisé un dispositif de compression sous le genou lors du précédent entraînement.

 

La compression pendant l'exercice peut réduire le risque de blessures musculosquelettiques :  si les dispositifs de compression réduisent la perte de résistance, ils n'offrent aucune protection directe contre les lésions articulaires ou musculaires associées à des erreurs de placement de l'articulation du genou. Si les précédentes études s’étaient concentrées sur les effets de la compression en cas de bonne position des articulations, cette nouvelle étude suggère néanmoins qu’en réduisant la perte de force ou la fatigue après un exercice intense, la compression pendant l'exercice peut réduire le risque de blessures musculosquelettiques.

 

Ici, une compression placée sous le genou pendant les entraînements réguliers de vélo est bénéfique en raison du soutien mécanique et de la compression tissulaire qu’elle apporte. L’équipe poursuit ses recherches pour vérifier ces effets bénéfiques de la compression en cas de programmes d'intensité maximale et de longue durée, comme ceux suivis par les athlètes de haut niveau.

 

Les auteurs précisent que la compression doit être adaptée avec le conseil du médecin du sport, en fonction du sujet et de l’exercice pratiqué.

Autres actualités sur le même thème