Vous recherchez une actualité
Actualités

La SÉDENTARITÉ est-t-elle aussi critique quand on est en grande forme physique ?

Actualité publiée il y a 2 années 12 mois 4 jours
Mayo Clinic Proceedings

De plus en plus d'études confirment la sédentarité comme un facteur majeur de risque cardiovasculaire et métabolique jusqu’au…décès : la sédentarité tue autant que le tabagisme ont même suggéré certaines études. Mais qu’en est-il quand on est en excellente forme physique ? La sédentarité entraîne-t-elle alors les mêmes effets ? Cette équipe de l’Université norvégienne des Sciences et de la Technologie qui apporte une première réponse, mais, plus directement révèle une prévalence impressionnante de la sédentarité chez les personnes âgées, soit de 9 à 15 heures par jour passées sans bouger.

De très nombreuses recherches ont mis en garde contre les inconvénients pour la santé associés à une station assise prolongée : Risque accru de diabète et de maladie cardiaque, d'invalidité, de décès prématuré. La sédentarité ? Un vrai drame sanitaire ! En bref, si le manque d'exercice physique est impliqué dans de nombreux processus pathologiques, la position assise prolongée est aussi un facteur de risque à part entière. Mais, si la pratique de l'exercice physique ne parvient pas à compenser les effets néfastes de la sédentarité (cf cette étude de l'Institut de cardiologie d'Ottawa), la forme physique peut-elle réduire ces effets négatifs ? C'est l'objet de cette étude norvégienne.


Les auteurs nous rappellent d'abord quelques repères : un adulte dans notre monde occidental est sédentaire en moyenne, entre 9 et 11 heures par jour et ce temps passé immobile et inactif augmente au fil du vieillissement.

La forme physique plus que l'activité physique : L'étude s'appuie sur les données de la fameuse cohorte Génération 100, un essai clinique contrôlé randomisé débuté en 2012 qui regarde les effets de l'exercice sur la longévité et la « vie en bonne santé » chez les personnes âgées. Les chercheurs ont analysé les données recueillies via l'accéléromètre sur une semaine pour 874 participants inclus dans l'étude. Leur analyse constate que :

· les personnes âgées ayant les niveaux les plus élevés de remise en forme, soit 40% des participants ont aussi le niveau le plus faible de risque cardiovasculaire.

· Et ce résultat vaut, même pour les participants relativement sédentaires (soit 12 à 13 heures de sédentarité par jour), mais néanmoins évalués comme en très bonne forme physique.

· Plus surprenant encore, cette conclusion s'avère vraie pour certains participants, y compris parmi les aînés, qui ne respectent pas les recommandations actuelles de pratique de l'activité physique.

· En revanche, respecter ces recommandations de pratique de l'activité physique n'apparaît pas suffisant pour éliminer le risque cardiovasculaire associé à un comportement sédentaire, en cas de forme cardiorespiratoire moyenne ou insuffisante.

Ø N.B. L'étude montre aussi que les 30% de participants les moins sédentaires le sont tout de même entre 12 et 13 heures par jour, les plus sédentaires jusqu'à 15 heures par jour.

Rester en forme physique est donc plutôt le « mot d'ordre » quand on prend de l'âge. Certes l'activité physique y participe, mais pas seulement.

October 18, 2016 DOI: 10.1016/j.mayocp.2016.07.020 Sedentary Time, Cardiorespiratory Fitness, and Cardiovascular Risk Factor Clustering in Older Adults--the Generation 100 Study

Lire aussi :

POSITION ASSISE PROLONGÉE: La bougeotte plutôt que l'embolie!

SÉDENTARITÉ: L'activité physique ne compense pas la station assise prolongée

DEBOUT comme assis, toute station prolongée entraine ses problèmes de santé-

Autres actualités sur le même thème