Découvrez nos réseaux sociaux
Actualités

L’ALIMENTATION à 40 ans fait la santé à 70

Actualité publiée il y a 1 semaine 6 jours 1 heure
Nutrition 2024
L'étude confirme la relation fondamentale entre un régime alimentaire sain à la quarantaine, un vieillissement en bonne santé et ses composantes, la santé physique, mentale et cognitive (Visuel Fotolia 138719849)

“Ce que vous mangez à 40 ans influence votre santé et votre qualité de vie à 70 ans », conclut cette équipe de nutritionnistes de la Harvard TH Chan School of Public Health. Ces résultats, présentés lors du Congrès Nutrition 2024 de l’American Society for Nutrition (ASN) confirment la relation fondamentale entre un régime alimentaire sain à la quarantaine, un vieillissement en bonne santé et ses composantes, la santé physique, mentale et cognitive.

 

Cette conclusion importe, alors que moins d'1 personne sur 10 se révèle capable de vivre sans maladie et de maintenir une bonne santé physique, cognitive et mentale à 70 ans et au-delà. L’étude rappelle qu’une alimentation saine à la quarantaine accroît considérablement les chances de vieillir en bonne santé.

Une bonne alimentation, c’est 84 % plus de chances de vieillir en bonne santé

L’étude analyse les données de plus de 106.000 participants, âgés d'au moins 39 ans et exempts de maladies chroniques à l’inclusion, en 1986. Les participants ont renseigné leur régime alimentaire tous les 4 ans.

 

  • en 2016, soit après 30 ans en moyenne de suivi, près de la moitié des participants étaient décédés ;
  • 9,2 % avaient survécu jusqu’à 70 ans ou plus tout en restant exempts de maladies chroniques et en bonne santé physique, cognitive et mentale ;
  • les participants qui suivent une alimentation saine à partir de l’âge de 40 ans ont une probabilité accrue de 43 à 84 % de maintenir un bon fonctionnement physique et mentale à l’âge de 70 ans ;
  • une consommation plus élevée de fruits, de légumes, de grains entiers, de graisses insaturées, de noix, de légumineuses et de produits laitiers allégés est fortement associée au vieillissement en bonne santé ;
  • précisément, les participants dont le score d’adhésion aux recommandations nutritionnelles (américaines) était dans le quintile supérieur, ont 84 % plus de chances de vieillir en bonne santé que les participants avec score dans le quintile inférieur ;
  • en revanche, une consommation plus élevée de gras trans, de sodium, de viande rouge et transformée est associées à un risque accru de maladies chroniques, plus tard dans la vie ;
  • en pratique le régime méditerranéen et le régime DASH sont associés à des probabilités accrues de 66 % de vieillir en bonne santé ;
  • toutes ces associations valent après prise en compte des facteurs de confusion possible, comme la pratique de l’exercice physique par exemple.

 

Ainsi, si les directives alimentaires se sont toujours concentrées sur la prévention des maladies chroniques comme les maladies cardiaques, il reste important et plus motivant de viser aussi la promotion d'un vieillissement global en bonne santé. L’étude confirme que des habitudes alimentaires saines sont non seulement liées au vieillissement en bonne santé dans son ensemble, mais également à ses différentes composantes individuelles dont la santé physique, le fonctionnement cognitif et la santé mentale.

 

Et « les personnes qui adoptent et suivent des habitudes alimentaires saines à la quarantaine, avec des apports élevés en fruits, légumes, grains entiers et graisses saines, ont de grandes chances de vieillir en bonne santé », conclut l’auteur principal, Anne-Julie Tessier, chercheur à la Harvard TH Chan School.


Plus sur le Blog Nutrition

Autres actualités sur le même thème