Vous recherchez une actualité
Actualités

Le SOMMEIL de l'enfant dépend aussi du mode de vie des parents

Actualité publiée il y a 2 années 10 mois 3 semaines
Journal of Clinical Sleep Medicine

Le mode de vie des parents et tout particulièrement leurs comportements de santé peuvent participer à la qualité du sommeil de l'enfant, confirme cette étude de la Harvard Medical School. Précisément, 2 facteurs sont révélés ici comme majeurs, la durée du sommeil et la confiance des parents en leur capacité à apporter ce rythme à l'enfant. Des conclusions présentées dans le Journal of Clinical Sleep Medicine favorables à des interventions familiales, dans un premier temps, en cas de troubles du sommeil chez l’Enfant.

Il s'agit ici d'un sondage réalisé auprès de 790 parents âgé en moyenne de 41 ans dont les enfants, âgés de 6 à 12 ans, participaient à un essai randomisé portant sur l'obésité contrôlée. 92% des répondants étaient des mères. L'étude montre que la confiance des parents dans leur capacité à aider les enfants à dormir suffisamment est significativement associée à une augmentation de la durée de sommeil chez les enfants :


Ø précisément de 0,67 heures par jour et après prise en compte des facteurs de confusion possibles, dont l'âge et l'éducation des parents.

· La durée moyenne de sommeil par jour était de 6,9 ​​heures pour les parents et de 9,2 heures pour les enfants.

· 57% des parents déclarent ainsi se sentir « très » ou « extrêmement » confiants en leur capacité à favoriser le bon sommeil de leur enfant,

· la durée de sommeil des enfants s'accroît de 0,09 heures, soit plus de 5 mn par jour pour chaque augmentation de 1 heure de la durée du sommeil des parents !

· En revanche, d'autres comportements et pratiques des parents, dont le temps passé face à l'écran, la pratique de l'activité physique ou encore les limites imposées aux enfants pour regarde la télévision, après ajustement pour les caractéristiques démographiques, ne semblent pas, ici, significativement associés à la durée du sommeil des enfants.

Bref, l'hygiène de sommeil des parents et leur implication dans leur encouragement aux enfants à dormir suffisamment sont des cibles d'intervention possibles pour optimiser le sommeil des enfants, conclut le Dr Corinna Rea, professeur de pédiatrie à la Harvard Medical School.

On comprendra que des parents au sommeil trop court ou irrégulier ne peuvent pas ou moins facilement « exiger » de leurs enfants des horaires de coucher réguliers et une durée de sommeil suffisante…

Petit rappel : l'American Academy of Sleep Medicine recommande que les enfants âgés de 6 à 12 ans dorment 9 à 12 heures par 24 heures sur une base régulière pour une santé optimale. Dormir régulièrement moins que le nombre d'heures recommandé est associé à des problèmes d'attention, à des troubles du comportement et de l'apprentissage.

Autres actualités sur le même thème