Vous recherchez une actualité
Actualités

Le STRESS financier peut entraîner une véritable souffrance physique

Actualité publiée il y a 3 années 8 mois 3 semaines
Psychological Science

C’est la première étude à faire le lien entre l’expérience d’un stress financier chronique et la soffrance physique. En cause, le sentiment de perte de contrôle sur sa vie, selon ces conclusions, présentées dans la revue Psychological Science, de l'Association for Psychological Science.

« Ca fait mal physiquement d'économiquement précaire », explique la psychologue Eileen Chou, chercheur à l'Université de Virginie et auteur principal de l'étude. Sa méta-analyse de 6 études établit en effet que l'insécurité économique produit de la douleur physique, diminue la tolérance à la douleur, et est associée à la consommation d'analgésiques OTC.


La recherche découle de l'observation de 2 tendances concomitantes : l'augmentation de l'insécurité économique et l'augmentation des plaintes de douleur physique. Alors les chercheurs ont fait l'hypothèse que ces 2 tendances pourraient être liées et que le sentiment d'insécurité économique pourrait amener un sentiment de perte de contrôle sur sa vie, ce qui pourrait déclencher l'anxiété, la peur et le stress, des processus psychologiques partageant des mécanismes neuronaux semblables à ceux de la douleur physique.

· L'équipe a analysé les données de 33.720 participants et constate que les ménages où les deux adultes sont au chômage prennent 20% de plus d'analgésiques (OTC) que les ménages où l'un des deux travaille.

· Une autre analyse en ligne menée sur 187 participants confirme via 2 mesures d'insécurité économique une corrélation avec les niveaux de douleur physique éprouvée, mesurés par une échelle de douleur.

· Une autre étude montre que les participants qui se souviennent d'une période de grande insécurité financière rapportent éprouver pratiquement deux fois plus de douleur physique que les participants en situation financière stable. Ces résultats restent significatifs après prise en compte de l'âge et de l'emploi.

· Enfin, une dernière expérience menée auprès d'étudiants invités à réfléchir à un marché du travail en berne vs florissant, montre que les premiers présentent une réduction nette de leur tolérance à la douleur physique (durée de maintien d'une main dans un seau d'eau glacée).

Pris ensemble, ces résultats mettent en évidence certes l'importance de faire la distinction entre l'expérience subjective et objective de la douleur, mais en montrant ces liens entre insécurité financière, sentiment de perte de contrôle et douleur physique, ils ouvrent l'opportunité de briser ce cycle infernal, par recours à différentes thérapies, notamment cognitivo-comportementales. Enfin, des résultats importants aussi, en regard e la crise économique de ces dix dernières années.

Autres actualités sur le même thème