Vous recherchez une actualité
Actualités

LOMBALGIE: Faire de l'exercice, le moyen le plus efficace pour conjurer le mal de dos

Actualité publiée il y a 3 années 8 mois 4 jours
JAMA Internal Medicine

La lombalgie ou les douleurs au bas du dos peuvent décourager de la pratique de l’exercice, et pourtant. Cette méta-analyse australienne montre que l’exercice est très probablement le traitement et le mode de prévention le plus efficace contre les douleurs lombaires, même si les preuves d'efficacité restent aujourd'hui de qualité modérée. Ces données, présentées dans le JAMA Internal Medicine encouragent ainsi la reprise progressive de l’exercice, au départ sous la surveillance d’un professionnel, et sans négliger la formation et les adaptations ergonomiques pour réduire le risque d’aggravation.

Les chercheurs des Universités de Sydney et de Macquarie (Australie) et de l'Université Fédérale Minas Gerais (Brésil) ont passé en revue toute la littérature scientifique portant sur la prévention et le traitement des douleurs lombaires. Cet examen, de finalement 21 essais contrôlés randomisés portant au total sur 30.850 participants de différents secteurs (armée, compagnies aériennes, la Poste, hôpitaux, bureaux…) révèle que l'exercice avec ou sans éducation thérapeutique s'avère l'intervention la plus efficace pour prévenir ou réduire les douleurs du bas du dos. Par exercice physique, les chercheurs entendent renforcement musculaire, étirements et exercices d'aérobie, effectués sur une période d'environ 3 à 18 mois. Précisément,


· Exercice + éducation :

- preuves de qualité modérée sur une réduction de 45% en moyenne de la douleur au bas du dos à court terme,

- preuves de faible qualité sur une réduction de 27% en moyenne de la douleur au bas du dos à long terme,

- preuves de faible qualité d'effet de réduction (26%) des absences maladie en raison de douleurs lombaires à court ou à long terme.

· Exercice seul :

- preuves de mauvaise qualité de réduction de 35% de la douleur à court terme et de très faible qualité de l'absence d'effet à long terme (RR : 1,04). 95% CI 0,73 à 1,49),

- preuve très faible qualité d'effet de réduction (78%) des absences maladie en raison de douleurs lombaires à long terme
L'éducation seule :

- preuves de qualité faible à modérée de l'absence d'effet sur la douleur, à court ou long terme et sur le risque de congés de maladie en raison de douleurs au bas du dos à court terme.

· Port d'une ceinture lombaire :

- preuves très faible qualité de l'absence d'effet sur la douleur au bas du dos, à court terme,

- preuves de faible qualité de l'absence d'effet sur le risque de congé de maladie pris en raison de douleurs lombaires à court terme.

· Semelles orthopédiques :

- preuves de faible qualité de l'absence d'effet sur le risque de lombalgie à court terme.

Ainsi, l'éducation et ses mesures (semelles, ceinture) fait moins ses preuves, mais les études manquent ou sont de faibles qualité sur ce point, précisent les auteurs.

En conclusion, l'exercice semblent être la meilleure option, basée sur les preuves disponibles. Mais il s'agit de pratiquer « le bon exercice », en particulier de renforcement musculaire (abdominaux, région lombaires, et jambes), d'étirement et de cardio-training.

Autres actualités sur le même thème