Vous recherchez une actualité
Actualités

Maladie ARTÉRIELLE PÉRIPHÉRIQUE : Le cacao vous fait marcher

Actualité publiée il y a 4 mois 2 semaines 4 jours
Circulation
Le cacao promet d'être une nouvelle option thérapeutique et de confort pour améliorer les performances de marche en cas d’artériopathie périphérique.

Le cacao -ou ses polyphénols- peut apporter un soulagement doux à la douleur associée à la marche chez les personnes atteintes de maladie artérielle périphérique, conclut cette équipe de la Feinberg School of Medicine de la Northwestern University (Chicago). Ce petit essai de phase II, à paraître dans Circulation, une revue de l’American Heart Association (AHA), suggère ainsi une nouvelle option thérapeutique et de confort pour améliorer les performances de marche en cas d’artériopathie périphérique.

CORONAVIRUS

TENA soutient les aidants
familiaux et leurs proches

Nous soutenons les aidants familiaux et leurs proches pendant cette période difficile. Cliquez ici pour retrouver nos conseils et astuces simples sur l'hygiène.

 

La maladie artérielle périphérique (MAP) est caractérisée par un rétrécissement des artères qui réduit le flux sanguin du cœur vers les jambes. Ses symptômes les plus courants sont la douleur, l'oppression, les crampes, la faiblesse et un inconfort parfois douloureux des muscles des jambes pendant la marche. « Il n’existe que très peu de thérapies pour soulager l’expérience de la marche chez les personnes atteintes de MAP, explique le Dr Mary McDermott, auteur principal de l'étude, professeur de médecine à la Feinberg School of Medicine : « La maladie, en plus de réduire le flux sanguin vers les jambes, endommage les mitochondries dans les muscles du mollet- peut-être en raison de la réduction du flux sanguin. Or de précédentes études ont montré toute l’importance d’une « bonne santé mitochondriale » pour la performance de la marche.

Visuel AHA

La consommation de cacao pourrait soulager la marche en cas de maladie artérielle périphérique

 

Cette petite étude est menée auprès de 44 patients atteints de MAP et âgés de plus de 60 ans, invités, pour la moitié d’entre eux à consommer une boisson contenant du cacao riche en flavanol (15 grammes de cacao et 75 mg d'épicatéchine par jour) 3 fois par jour pendant 6 mois.

 

Des bénéfices multiples : l’expérience montre que ces participants sont en mesure de marcher jusqu'à 42,6 mètres de plus que les autres, au cours d’un test de marche de 6 minutes. Leur flux sanguin vers leurs mollets, évalué par IRM, et leur fonction musculaire sont améliorés. Leur santé musculaire évaluée par biopsie également : les chercheurs constatent une densité capillaire accrue, une meilleure perfusion des membres et une reprise de l’activité mitochondriale.

« Si ces résultats sont confirmés dans un essai plus large, le cacao, un produit relativement bon marché, sûr et accessible, pourrait être une option efficace pour améliorer considérablement la santé des muscles du mollet, la circulation sanguine et les performances de marche chez les personnes atteintes de maladie artérielle périphérique ».

 

L'hypothèse de l'épicatéchine : ce flavanol majeur du cacao semble capable d’augmenter l'activité mitochondriale et la santé musculaire des patients atteints de maladie artérielle périphérique des membres inférieurs, et d’améliorer leur capacité et leur performance de de marche. Les épicatéchines ont également le potentiel d'améliorer la circulation sanguine, soulignent les chercheurs.

Dans étude, le cacao utilisé est la poudre de cacao naturelle non sucrée couramment disponible, qui est riche en flavanol épicatéchine (trouvée en plus grande concentration dans le chocolat noir (> 85% de cacao) que dans le chocolat au lait). En consommer régulièrement apparaît -sous réserve de confirmation- une option simple, naturelle et agréable pour retrouver le plaisir et les bénéfices de la marche en cas de maladie artérielle périphérique.

 

 

« Les patients atteints de MAP ont des difficultés à marcher aussi sévères que les insuffisants cardiaques. Notre étude suggère que le cacao peut protéger le muscle et améliorer le métabolisme », ajoute le Dr Naomi Hamburg, présidente du Peripheral Vascular Disease Council de l'American Heart Association, dans un éditorial publié dans la même édition. « Nous prescrivons déjà à ces patients la thérapie par l'exercice, peut-être bientôt rédigerons-nous une ordonnance de chocolat ».

Autres actualités sur le même thème