Vous recherchez une actualité
Actualités

MALADIE CARDIAQUE : 150 mn d’exercice c’est un minimum pour éviter les complications

Actualité publiée il y a 1 année 4 mois 1 semaine
PLoS ONE
Une pratique insuffisante de l’exercice est constatée chez plus de 70% des personnes qui développent ou risquent de développer une maladie cardiaque

Cette étude de l’Université d'Adélaïde (Australie) montre que les personnes ayant des problèmes cardiaques ou bien un risque cardiaque élevé ne pratiquent pas assez d'exercice. Si de nouveaux traitements permettent d’aider les patients cardiaques à vivre plus longtemps, la charge reste très lourde pour les systèmes de santé du monde entier et pourrait être considérablement allégée : une pratique insuffisante d'un exercice adapté est constatée chez plus de 70% des personnes qui développent ou risquent de développer une maladie cardiaque liée au diabète, à l'hypertension artérielle ou à un taux de cholestérol élevé. Des conclusions présentées dans la revue PLoS ONE qui veulent sensibiliser, à nouveau, aux 150 minutes recommandées d'activité physique par semaine.

 

De précédentes études ont montré que plus de 70% des personnes qui souffrent ou risquent de développer une maladie cardiaque ne respectent pas un programme d'exercices réguliers modérés ou vigoureux, adapté à leur condition. Or la pratique régulière de l’exercice est critique pour éviter d'autres complications ainsi que le décès prématuré.

 

L'étude a examiné les habitudes d'exercice de 3.000 personnes représentatives de la population générale d’Australie et du sud du Brésil. Les conclusions sont claires :

  • les participants à risque ou atteints de maladie cardiovasculaire ont un niveau de qualité de vie inférieure à celle des témoins en bonne santé ;
  • la durée de la pratique de l’activité physique est en relation directe avec la qualité de vie, avec une association plus forte pour la pratique d’une activité physique modérée à vigoureuse vs la pratique de la marche ;
  • cependant, une fois pris en compte l'état de santé, l'association entre la durée de « marche » et une meilleure qualité de vie au niveau physique, est plus élevée chez les personnes à risque ou atteintes de maladie cardiovasculaire que chez les personnes en bonne santé ;
  • chez les participants atteints de maladie cardiovasculaire, l’activité physique modérée à vigoureuse est associée à une meilleure qualité de vie physique seulement lorsque sa durée excède 150 min / semaine.

Bref la marche et encore plus l’activité physique sont bénéfiques pour la santé cardiaque, en particulier chez les personnes déjà atteintes et à condition de pratiquer au moins, durant les 150 minutes recommandées.

 

Un problème de santé publique critique mais pourtant sous-estimé :  Alors que les traitements ont progressé, les patients ayant des troubles cardiaques vivent plus longtemps, en particulier dans les pays à revenu élevé mais avec une qualité de vie à long terme fréquemment réduite en raison, notamment du manque d’exercice. Les auteurs rappellent les 150 minutes d'activité physique modérée ou vigoureuse « au moins » à pratiquer chaque semaine.

 

Les décès liés aux maladies cardiaques représentent 31% des décès dans le monde et le fardeau des maladies cardiovasculaires et la prévalence de ses facteurs de risque sont croissants. L’étude apporte la démonstration de l’efficacité de 150 minutes d’exercice par semaine pour prévenir les complications.

Autres actualités sur le même thème