Actualités

MALADIE CARDIAQUE : Arrêter la cigarette c'est gagner 5 années

Actualité publiée il y a 6 mois 3 semaines 2 jours
ESC Preventive Cardiology 2022
Arrêter de fumer pour gagner 5 années de vie, c’est le marché mis en main aux fumeurs atteints de maladie cardiaque (Visuel Adobe Stock 51794412)

Arrêter de fumer pour gagner 5 années de vie, c’est le marché que met en main aux fumeurs atteints de maladie cardiaque, cette équipe de l'université d'Amsterdam : les fumeurs qui souffrent de maladies cardiaques pourraient ainsi vivre 5 années de plus en bonne santé, seulement en arrêtant de fumer. Ces nouvelles données présentées au Congrès scientifique de l’ESC Preventive Cardiology 2022 démontrent que l’arrêt du tabac ajoute à la vie le même nombre d'années que 3 médicaments préventifs combinés.  

 

« Des avantages plus importants que prévu », commente l'auteur principal, le Dr Tinka Van Trier du centre médical de l'université d'Amsterdam : « arrêter de fumer réduit le risque de crise cardiaque et d’AVC, tout autant qu’un traitement pharmacologique éprouvé, chez les fumeurs ayant déjà subi une crise cardiaque et/ou la pose d’un stent ou un pontage coronarien. Chez ce groupe à risque très élevé, arrêter de fumer est la prévention de loin la plus efficace ».

 

L'étude est menée auprès de 989 patients âgés en moyenne de 60 ans et plus qui fumaient encore, au moins 6 mois après avoir subi une crise cardiaque et/ou la pose d’un stent ou un pontage coronarien. Ces participants étaient alors traités avec les médicaments préventifs standards (antiplaquettaires, statines et antihypertenseurs). Le temps médian depuis la crise cardiaque ou la procédure était de 1,2 ans. Les chercheurs ont utilisé un modèle reconnu (Smart-Reach voir sur u-prevent.com) pour estimer le gain d'années en bonne santé, c'est-à-dire sans crise cardiaque ni AVC, dans l’hypothèse où ces participants arrêteraient de fumer. Cette analyse conclut que :

  • le bénéfice estimé de l'arrêt du tabac soit 4,81 années supplémentaires de vie en bonne santé

et sans événement cardiovasculaire est similaire au bénéfice apporté par la combinaison standard des 3 médicaments (qui apporte un gain estimé à 4,83 années de vie en bonne santé).

 

L’arrêt du tabac est une mesure de prévention cardiovasculaire prioritaire, d’autant que l'analyse n'a pas pris en compte tous les autres avantages : « L'arrêt du tabac reste la pierre angulaire de la prévention des crises cardiaques et des accidents vasculaires cérébraux et de l'amélioration de la santé globale à tout stade de la vie, y compris après une crise cardiaque. Nous savons que

le tabagisme est responsable de 50 % de tous les décès évitables chez les fumeurs,

dont la moitié sont dus à des maladies cardiovasculaires ».

Autres actualités sur le même thème