Découvrez nos réseaux sociaux
Actualités

SANTÉ CARDIOVASCULAIRE : L’excellence du mode de vie lui fait gagner 6 années

Actualité publiée il y a 2 mois 2 semaines 5 jours
AHA
Réunir les facteurs de mode de vie qui concourent à une excellente santé cardiovasculaire permet de vieillir moins vite (Visuel Adobe Stock 297250441)

Réunir les facteurs de mode de vie qui concourent à une excellente santé cardiovasculaire permet de vieillir moins vite et finalement de maintenir un âge biologique bien inférieur à son âge réel ou chronologique. C’est à nouveau la conclusion de cette large étude, présentée lors des Réunions scientifiques 2023 de l’American Heart Association (AHA). Même après prise en compte des facteurs socio-économiques, les adultes ayant une bonne santé cardiovasculaire sont, en moyenne, biologiquement environ 6 ans plus jeunes que leur âge chronologique.

 

Le Life's Essential 8 est une combinaison de 8 facteurs de mode de vie (alimentation saine, pratique de l’exercice, absence de tabagisme, bonnes habitudes de sommeil, maintien d’un poids de santé, contrôle du cholestérol, contrôle glycémique et surveillance de la pression artérielle. Adhérer à tous ces facteurs permet ainsi d’optimiser sa santé cardiovasculaire. Ainsi, une adhésion optimale au Life's Essential 8, t-« synonyme » d’une excellente santé cardiovasculaire- pourrait ralentir le vieillissement biologique de 6 ans.

Gagner 6 ans avec le Life’s Essential 8

L'âge biologique est estimé en fonction de plusieurs facteurs, dont l’âge chronologique mais également tout un ensemble de marqueurs sanguins qui caractérisent le métabolisme, l'inflammation et le fonctionnement de différents organes. L’accélération phénotypique de l’âge est définie comme la différence entre l’âge biologique et l’âge réel (chronologique). Une accélération phénotypique plus élevée indique un vieillissement biologique plus rapide.

 

L’étude qui analyse les données sur l’ensemble de ces facteurs, chez plus de 6.500 adultes révèle ce lien clair entre une bonne santé cardiovasculaire et un vieillissement biologique plus lent et délivre ainsi un message très positif au grand public. Car ralentir le rythme du vieillissement biologique signifie réduire le risque de maladies plus largement liées à l'âge et bénéficier d’un vieillissement en meilleure santé. Après avoir calculé l’âge biologique et l’accélération phénotypique pour chacun des participants, l’analyse révèle que :

 

  • une bonne santé cardiovasculaire est associée à une accélération phénotypique négative de l’âge, ce qui signifie « être plus jeunes que prévu » ;
  • une mauvaise santé cardiovasculaire est associée à une accélération phénotypique positive de l’âge, ce qui signifie « être plus vieux que prévu » ;
  • après prise en compte des facteurs sociaux, économiques et démographiques, avoir un score Life's Essential 8 maximum, c’est-à-dire une excellente santé cardiovasculaire est associé à un âge biologique en moyenne 6 ans plus jeune que l'âge réel ;
  • cette association est dose-dépendante : plus la santé cardiaque s'améliore, plus le vieillissement biologique diminue.

Ainsi, l’âge biologique est une excellente métrique pour évaluer le vieillissement et un puissant indicateur du risque futur de maladie et de décès.

« Une meilleure adhésion à tous les paramètres d’un mode de vie sain, qui concourent à une meilleure santé cardiovasculaire, permet aussi de ralentir le processus de vieillissement. Un vieillissement biologique réduit n’est pas seulement associé à un risque moindre de maladies cardiaques, mais également associé à une vie plus longue et en meilleure santé ».

Autres actualités sur le même thème