Vous recherchez une actualité
Actualités

COVID-19 : Risque élevé de thrombose veineuse profonde

Actualité publiée il y a 1 semaine 1 jour 19 heures
Research and Practice in Thrombosis and Haemostasis
Le risque global de TEV chez les patients hospitalisés COVID-19 est estimé à 14%, en dépit de protocoles de thromboprophylaxie rigoureux (Visuel Adobe Stock 21753890)

Le risque élevé d'embolie pulmonaire chez les patients atteints de COVID-19 a déjà été largement évoqué avec les formes sévères de COVID-19, cette équipe de l’université de Vienne se concentre également sur celui de thrombose veineuse profonde moins documenté. Cette revue systématique des données publiées dans le monde entier sur la thromboembolie veineuse (TEV) chez les patients atteints de COVID-19, publiée dans la revue Research and Practice in Thrombosis and Haemostasis, aboutit à un risque global de TEV chez les patients hospitalisés atteints de COVID-19 de 14%, en dépit de protocoles de thromboprophylaxie rigoureux dans la plupart des études.

CORONAVIRUS

TENA soutient les aidants
familiaux et leurs proches

Nous soutenons les aidants familiaux et leurs proches pendant cette période difficile. Cliquez ici pour retrouver nos conseils et astuces simples sur l'hygiène.

 

L’équipe du Département d'hématologie de l’hôpital de Vienne a passé en revue 5.951 études portant sur la TEV dans le COVID-19. 66 études portant sur un total de 28.173 patients ont été retenues et permis une estimation des taux de thrombose et d'embolie pulmonaire chez les patients COVID-19 : Alors que les patients hospitalisés dans les services généraux ont un risque de TEV compris entre 5 et 11%, le risque de développer une thrombose veineuse profonde ou une embolie pulmonaire chez les patients sévèrement atteints et pris en charge en réanimation, est de 18 à 28%.

Un impact fort du COVID-19 sur le système de coagulation sanguine

Précisément,

  • le risque global de TEV chez les patients hospitalisés atteints de COVID-19 est de 14% ;
  • une forte hétérogénéité des taux de TEV est observée entre les différents sous-groupes de patients ; le taux de TEV est le plus élevé chez les patients admis dans les unités de soins intensifs : en USI, 23% des patients souffrent de TEV ;
  • 8% des patients admis dans les services généraux sont atteints de TEV ;
  • des antécédents de thrombose veineuse profonde sont détectés chez près de la moitié des patients COVID-19 hospitalisés ;
  • le risque d'embolie pulmonaire mortelle varie entre 10 et 18% chez les patients COVID-19 nécessitant des soins intensifs ;
  • les patients ayant développé une thrombose veineuse profonde ou une embolie pulmonaire pendant l'hospitalisation présentent des concentrations de D-dimères significativement plus élevées à l'admission, un paramètre de laboratoire qui indique un système de coagulation activé : un marqueur déjà évoqué de risque thrombotique et de forme sévère de la maladie.

 

En résumé, les auteurs fournissent une évaluation détaillée du risque de TEV en fonction de la sévérité de la maladie. Des études futures doivent déterminer si un D-dimère élevé à l'admission à l'hôpital justifie une intensification du traitement anticoagulant chez les patients hospitalisés atteints de COVID-19.

 

Les chercheurs précisent que depuis le début de la pandémie, les études signalant une augmentation du taux de thrombose et d'embolie pulmonaire chez les patients atteints de COVID-19, des stratégies de traitement globales et de thromboprophylaxie ont été mises en œuvre.

Autres actualités sur le même thème