Découvrez nos réseaux sociaux
Actualités

MALADIE CORONARIENNE : Premiers gènes de risque identifiés

Actualité publiée il y a 1 année 2 mois 4 semaines
Circulation Research
Les gènes responsables de la maladie coronarienne viennent d’être identifiés (Visuel Adobe Stock 19839128)

Les gènes responsables de la maladie coronarienne viennent d’être identifiés par une équipe de généticiens de l'Université de Virginie. Ces nouvelles données, publiées dans la revue Circulation Research, viennent expliquer les centaines d'emplacements sur les chromosomes déjà identifiés par les précédentes études génétiques et désignent de nouvelles cibles thérapeutiques prometteuses.

 

La maladie coronarienne est la forme la plus courante de maladie cardiaque, responsable d’environ 1 décès sur 4 dans les pays riches, chaque année. La maladie est causée par l'accumulation de plaques graisseuses dans les artères qui irriguent le cœur. Jusque-là, ses facteurs génétiques (héréditaires) sont restés mal connus.

 

« De précédentes recherches menées sur plus d'1 million de participants, ces 15 dernières années ont identifié des loci associés à l’augmentation du risque de crise cardiaque », rappelle l’auteur principal, le Dr Mete Civelek, chercheur à l’University of Virginia Health System. Ces travaux identifient aujourd’hui les « gènes coupables responsables de la maladie coronarienne », parmi une gamme beaucoup plus large de facteurs génétiques suspects.

 

L’étude se concentre sur les gènes importants dans le développement de la coronaropathie. Les chercheurs ont examiné des cellules prélevées sur 151 donneurs de greffe cardiaque auparavant en bonne santé. L’équipe a ainsi réuni ne énorme quantité d'informations sur l'activité des gènes dans les cellules musculaires lisses. Ces cellules qui tapissent naturellement nos artères, servent aussi de support aux plaques graisseuses qui s'accumulent à l'intérieur des artères. À l'aide de ces données sur l'activité des gènes, les scientifiques sont parvenus à identifier les variations génétiques spécifiques responsables de changements nocifs dans les cellules musculaires lisses.

 

Comprendre l'étiologie et la pathogenèse : l’identification de ces variations génétiques permet aussi de mieux comprendre comment se forme la plaque d’athérome ou processus appelé athérosclérose, et, en fin de compte, les mécanismes moléculaires responsables de la maladie coronarienne.

 

« Les médicaments actuels, tels que les anticholestérolémiants ou hypolémiants, sont prescrits par les médecins pour réduire les facteurs de risque de maladie cardiaque, cependant, nous devons identifier les médicaments qui ciblent la maladie là où elle se développe. C'est pourquoi il est important de trouver les gènes responsables du développement de la maladie dans les artères ».

 

De nombreuses informations importantes sur la maladie coronarienne : par exemple, la recherche identifie :

  • des différences notables dans l'activité des gènes entre les hommes et les femmes, dans les cellules musculaires lisses ;
  • des différences importantes entre les cellules musculaires lisses qui prolifèrent et celles qui ne se multiplient pas.

Ces travaux aboutissent ainsi à

un premier catalogue de gènes que la communauté cardiovasculaire pourra étudier et exploiter :

« nous espérons que certains de ces gènes constitueront des cibles de nouvelles classes de médicaments contre la plaque artérielle, pour le bénéfice de millions de patients ».

Autres actualités sur le même thème