Vous recherchez une actualité
Actualités

YOGA : Bon pour la santé, bikram ou pas !

Actualité publiée il y a 2 années 9 mois 1 semaine
Experimental Physiology
Le yoga Bikram est pratiqué à une température de 40° et à fort taux d’humidité

Inutile de trop transpirer quand on pratique le yoga : le yoga Bikram pratiqué à une température de 40° et à fort taux d’humidité, n'est pas plus efficace que le yoga pratiqué à température ambiante, explique cette étude de la Texas State University. En particulier, pour la santé vasculaire. La pratique est donc bénéfique, chaleur ou pas, conclut l’étude, présentée dans la revue Experimental Physiology.

 

Le Bikram yoga est une pratique populaire basée sur 26 positions réalisées dans une pièce chauffée à 40 °C. En dépit de son succès, on en sait peu sur ses avantages pour la santé et notamment les avantages liés aux effets de la chaleur. Il a déjà été démontré que le yoga Bikram peut réduire les changements dans la paroi des vaisseaux sanguins impliqués dans le développement et la progression de la maladie cardiaque et peut retarder la progression de l'athérosclérose, qui peut mener à la crise cardiaque ou à l’accident vasculaire cérébral.

 

Température ambiante ou élevée, mêmes bénéfices vasculaires : cette étude montre qu'il n'est pas nécessaire que le yoga soit effectué à une température élevée, les effets bénéfiques sur la santé vasculaire étant également observés à température ambiante : menée auprès de 80 participants d’âge moyen répartis en 3 groupes, 14 à la pratique du yoga à température ambiante (23°), 19 à la pratique du yoga bikram (40°), invités à suivre 3 cours de yoga de 90 mn par semaine durant 12 semaines, et 19 au groupe témoin (pas de pratique du yoga), l’étude montre des améliorations dans la vasodilatation dépendante de l'endothélium avec les 2 types de yoga.

 

Ainsi, le yoga pratiqué à température « normale » améliore la vasodilatation dépendant de l'endothélium chez les adultes en bonne santé et d'âge moyen. L'efficacité du hatha yoga à améliorer la santé vasculaire, en l'absence d'un environnement chauffé, est donc confirmée.

Autres actualités sur le même thème