Découvrez nos réseaux sociaux
Actualités

SANTÉ CARDIOVASCULAIRE : Chez les plus âgés, 500 pas par jour font la différence

Actualité publiée il y a 1 année 2 mois 3 semaines
AHA
Chez les personnes âgées de plus de 70 ans, chaque tranche de 500 pas supplémentaires effectués quotidiennement est associée à une réduction du risque cardiaque (Visuel Adobe Stock 429992527)

Chez les personnes âgées de plus de 70 ans, chaque tranche de 500 pas supplémentaires effectués quotidiennement est associée à une réduction du risque cardiaque, conclut cette étude menée auprès de participants âgés de 70 ans et plus. Ces données, présentées lors de la Réunion scientifique « Epidemiology, Prevention, Lifestyle & Cardiometabolic Health » de l’American Heart Association Scientific (AHA) réaffirment que marcher ne serait-ce que 500 pas supplémentaires par jour permet déjà de changer la donne.

 

L’analyse révèle en effet une baisse de 14 % du risque cardiovasculaire, chez ces participants âgés, par tranche de 500 pas quotidiens. De plus, vs les adultes du même âge faisant moins de 2.000 pas par jour, ceux qui en font 4.500 par jour, bénéficient d’une réduction de 77 % du risque d’événement cardiovasculaire. Ainsi : environ 3,5 % des participants faisant environ 4.500 pas par jour ont subi un événement cardiovasculaire vs 11,5 % de ceux faisant moins de 2.000 pas par jour, au cours de la période de suivi de 3,5 ans.

500 pas supplémentaires, c’est 14% de risque cardiovasculaire en moins

Alors que la marche fait partie des activités recommandées à l’âge avancé, le nombre de pas constitue également un marqueur facile et fiable de mesurer l'activité physique, rappelle l’auteur principal, Erin E. Dooley, professeur d'épidémiologie à la Birmingham School of Public Health de l'Université de l'Alabama. L’auteur regrette néanmoins que la plupart des études se soient concentrées sur des objectifs quotidiens de 10.000 pas ou plus, difficilement atteignables pour les plus âgés.

 

L’étude a suivi 15.792 participants à la cohorte ARIC (Atherosclerosis Risk in Communities) et évalué l'association entre le nombre de pas quotidiens et les maladies cardiovasculaires. Les chercheurs ont analysé ensuite plus précisément les données de santé de 452 participants, âgés en moyenne de 78 ans, à 59 % des femmes et équipés d’un accéléromètre mesurant leurs pas quotidiens. L’analyse constate que :

 

  • chez ces participants âgés de 78 ans et plus, le nombre moyen de pas est d'environ 3.500 par jour ;
  • au cours de la période de suivi de 3,5 ans, 7,5 % des participants ont subi un événement cardiovasculaire, comme une maladie coronarienne, un AVC ou une insuffisance cardiaque ;
  • vs ceux qui font moins de 2.000 pas par jour, les participants qui font environ 4.500 pas par jour présentent un risque réduit de 77 % d’événement cardiovasculaire ;
  • près de 12 % des participants qui font moins de 2.000 pas par jour ont un événement cardiovasculaire vs 3,5 % des participants qui marchent environ 4.500 pas par jour ;
  • chaque tranche supplémentaire de 500 pas quotidiens est associée à une diminution de 14 % du risque cardiovasculaire.

 

Maintenir une activité physique même à l’âge avancé est important, cependant, il s’agit d’ajuster les objectifs quotidiens de manière à ce qu’ils restent atteignables. L’étude montre cependant, « qu’un petit plus » soit 500 pas par jour en plus apportent déjà un avantage significatif pour la santé cardiaque.

 

Il reste aux médecins à encourager chez leurs patients plus âgés ces petites augmentations du nombre de pas quotidiens. Et, au-delà de la marche et de l’exercice, les autres facteurs d’un mode de vie sont tout aussi importants, que ce soit l’adhésion à un régime alimentaire varié et équilibré, l’absence de tabagisme, de bonnes habitudes de sommeil, le maintien d’un poids santé, le contrôle du cholestérol, de la glycémie et de la tension artérielle.

Autres actualités sur le même thème