Vous recherchez une actualité
Actualités

Maladie inflammatoire de l'intestin (MICI) : Et si on se mettait aux algues ?

Actualité publiée il y a 1 année 6 mois 1 jour
Journal of Functional Foods
Chlamydomonas reinhardtii se révèle une source précieuse de nutriments et de bénéfices pour la santé humaine

Car certaines algues peuvent réellement améliorer la santé gastro-intestinale, conclut cette équipe de l’Université de Californie - San Diego, après ce premier « test » portant sur les effets de la consommation d’une algue verte spécifique, sur des symptômes digestifs. Des données présentées dans le Journal of Functional Foods qui mettent en exergue cette source précieuse de nutriments mais aussi de bénéfices pour la santé humaine. 

 

Chlamydomonas reinhardtii (Visuel) est l’algue la plus étudiée au monde. Cet organisme unicellulaire vert, qui pousse principalement dans un sol humide, sert de modèle pour des sujets de recherche variés, allant des biocarburants à base d'algues, à l'évolution des plantes. Alors que d'autres espèces d'algues sont plutôt étudiées comme nutraceutiques alimentaires possibles, pouvant apporter des acides gras, des vitamines, des protéines, des glucides, des antioxydants et des fibres bénéfiques, les avantages « nutritionnels » ou digestifs de la consommation de C. reinhardtii étaient jusque-là inexplorés.

De premières données issues d’études sur des souris ont déjà montré que la consommation de C. reinhardtii réduit considérablement le taux de perte de poids chez les souris atteintes de colite aiguë

En cas de symptômes de type syndrome du côlon irritable, « c'est bon pour vous » ! 

 

Certaines algues sont déjà traitées pour être utilisées comme aliment ou additif alimentaire nutritif pour améliorer la santé humaine. L’algue C. reinhardtii utilisée dans l'étude, a été cultivée par Triton Algae Innovations, soumise à des tests de sécurité rigoureux et « reconnue comme sûre » par l’Agence sanitaire américaine, la Food and Drug Administration.

De premières données issues d’études sur des souris ont déjà montré que la consommation de C. reinhardtii réduit considérablement le taux de perte de poids chez les souris atteintes de colite aiguë, une condition caractérisée notamment par une inflammation du tube digestif.

L’équipe de l'Université de Californie a donc voulu examiner les effets de la consommation de C. reinhardtii sur les problèmes gastro-intestinaux humains associés au syndrome du côlon irritable (IBS) tels que la diarrhée, les gaz et les ballonnements. Dans cette étude, 51 participants volontaires ont donc consommé quotidiennement des cuillerées d'algues C. reinhardtii. Les résultats sont plutôt positifs : l’auteur principal, Stephen Mayfield, expert en algues et professeur de biologie commente simplement : « si vous avez des symptômes de type syndrome du côlon irritable, c'est bon pour vous ». En effet, l’analyse montre que :

  • ces participants qui souffraient d'antécédents de symptômes gastro-intestinaux fréquents rapportent une réduction significative de leur « inconfort », une diminution de leurs principaux symptômes (diarrhée, ballonnements) et des selles plus régulières ;
  • l’analyse de leur microbiome révèle une bonne diversité, ce qui est une caractéristique de bonne santé intestinale.

 

 

Des avantages évidents en cas de symptômes gastro-intestinaux, concluent les auteurs : « nous espérons que cette étude contribuera à déstigmatiser l'idée d’intégrer des algues et des produits à base d'algues dans l’alimentation. Les algues constituent une source remarquable de nutriments et cette espèce d'algues en particulier, des avantages bien précis pour la santé humaine ».

D’autres essais vont avoir lieu auprès d’un plus grand nombre de participants, et sur des périodes de suivi plus longues. Il s’agira également de comprendre les processus qui sous-tendent les bénéfices gastro-intestinaux de la consommation d’algues.

 

Les scientifiques suggèrent l’action d’une molécule bioactive des algues ou encore un changement dans l'expression génique des bactéries intestinales, induit par la consommation d'algues. Mais ils concluent d’ores et déjà : « l'ajout de C. reinhardtii dans le régime alimentaire non seulement apporte de la valeur nutritionnelle mais contribue à soulager certains symptômes gastro-intestinaux ».

 

Autres actualités sur le même thème