Découvrez nos réseaux sociaux
Actualités

MALADIE RÉNALE : Les bénéfices prophylactiques du régime végétarien

Actualité publiée il y a 9 mois 2 semaines 3 jours
American Journal of Kidney Diseases
L'apport en protéines végétales réduit le risque de maladie rénale (Visuel Adobe Stock 508007635)

L'apport en protéines végétales réduit le risque de maladie rénale, conclut cette équipe de la Yonsei University (Séoul), qui révèle dans l’American Journal of Kidney Diseases, précisément, une association entre la consommation de protéines végétales et le risque de développement de maladie rénale chronique.

 

On sait que les régimes à base de plantes apportent différents avantages pour la santé, notamment la réduction du risque de maladies cardiovasculaires et de certains cancers. Cependant, la relation entre l'apport en protéines végétales et le risque de maladie rénale chronique reste mal documenté.

 

L’étude évalue l'association entre l'apport en protéines végétales et le développement de la maladie rénale, via l’analyse des données de la Biobank britannique. L’analyse révèle qu’au cours d'un suivi médian de près de 10 ans :

 

  • le développement d’une insuffisance rénale a été observé chez un 3.745 soit 3,2 % des participants ;
  • cela équivaut à un taux d'incidence de 3,2 pour 1.000 années-personnes
  • chez les participants des 3 quartiles les plus élevés en termes d’apport en protéines végétales, les réductions de risque de maladie rénale sont estimées à 10, 17 et 18 % respectivement, par rapport au quartile le plus bas ;
  • l’augmentation de l'apport en protéines végétales de 0,1 g/kg/jour permet une réduction de 4 % du risque de maladie rébale ;

  • des analyses secondaires confirment la cohérence de ces résultats.

 

Ainsi, les participants qui adhèrent à un régime riche en protéines végétales présentent un risque réduit de maladie rénale et cette association est dose-dépendante.

 

Ces conclusions suggèrent qu'un apport alimentaire plus élevé en protéines végétales ou de type végétarien constituent des facteurs favorables à la santé des reins et pourraient être des interventions diététiques permettant, en soins primaire de prévenir le développement de l’insuffisance rénale, chez les patients à risque élevé.

Plus sur le Blog Nutrition

Autres actualités sur le même thème