Vous recherchez une actualité

Actualités

MÉDECINS, INFIRMIÈR(E)S : Trop peu de convergence dans leurs visions du patient

Actualité publiée il y a 3 mois 2 semaines 1 jour
International Journal of Medical Informatics
Cette étude révèle une grande complémentarité des rôles mais peut-être un manque de coordination.

Cette équipe de l’Université de l'Illinois à Chicago a étudié les informations déposées par le médecin et l’infirmière dans le dossier patient et analysé via un algorithme les différences de terminologie entre les personnels médicaux et paramédicaux. Cette étude, la toute première à comparer les concepts documentés par les médecins et les infirmier(e)s dans un même dossier patient révèle, pour la grande majorité d’entre eux, des types d’information, des points de vue et donc des centres d’intérêt et d’intervention complètement différents. Ces conclusions, présentées dans l’International Journal of Medical Informatics, qui mettent en lumière ces différences interprofessionnelles, confirment certes une grande complémentarité des rôles mais peut-être un manque de coordination.

Les médecins et les infirmières travaillent ensemble depuis "toujours". Cependant, leur formation et leur terminologie sont très différentes. Evaluer leurs interventions et leur impact conjoint sur les résultats des patients est complexe en raison de cette différence. L'objectif de cette étude était donc de mieux comprendre les soins « interprofessionnels » en mettant au point un algorithme capable d'identifier les similitudes, les concepts connexes et les différences dans l’approche et la pratique des médecins et des infirmières. L’étude a donc comparé ou rapproché les soins prodigués aux patients, au niveau individuel, par les infirmières et les médecins, en analysant les données régulièrement documentées dans le dossier de santé électronique.

 

L’analyse a été effectuée pour 58 patients choisis au hasard qui avaient reçu un diagnostic médical d'insuffisance cardiaque et avaient été pris en charge dans le même centre médical universitaire. Chaque dossier de santé comprenait un rapport du médecin et un parcours de soins infirmiers. L’algorithme a ensuite permis d’identifier les termes médicaux clés utilisés dans chaque dossier et de regarder les ressemblances/différences de langage et de terminologie santé chez les médecins et les infirmières au niveau de chaque patient. L’algorithme montre que :

  • seulement 26% des dossiers de patients présentent des données communes ou « qui se chevauchent » venant du médecin ou des infirmières ;
  • en moyenne, seulement 4 termes sont partagés par le médecin et les infirmiers sur un même concept ;
  • les médecins utilisent environ 27 termes « signifiants », les infirmières environ 18 termes.
  • les termes plus communs pour les médecins sont plutôt techniques, les termes infirmiers les plus communs plutôt centrés sur les symptômes dont la douleur et sur les réponses à la maladie ;
  • même si les chercheurs ne s'attendaient pas un langage identique d'une profession à l'autre, ils se déclarent surpris par le décalage constaté.

 

 

En apportant une image globale des perspectives des médecins et des infirmiers, l’étude permet, pour la première fois, de mesurer objectivement les champs de pratique respectifs, médical et paramédical pour les mêmes patients. Les résultats illustrent combien les infirmières et les médecins se concentrent sur des aspects différents des soins aux patients mais ils montrent aussi la nécessité d’une plus grande synergie entre les deux professions pour optimiser les résultats des patients. « Les patients hospitalisés ont besoin de soins infirmiers en plus et en fonction des traitements prescrits par le médecin », concluent les auteurs.

 

« La collaboration entre les infirmières et les médecins doit être optimisée dans un contexte moderne où plusieurs infirmières travaillent avec plusieurs médecins au cours des nombreux quarts de travail. Parce que les personnels changent, la dynamique de la collaboration évolue. Cela souligne l'importance du dossier de santé électronique comme l'outil de communication le plus important pour coordonner les soins entre les différents professionnels de santé et spécialistes dans les hôpitaux.

 L’algorithme utilisé dans l'étude peut être appliqué à n'importe quel dossier de santé et apporte un potentiel incroyable pour identifier les lacunes dans les soins et améliorer la qualité des rapports et…des soins. »

Autres actualités sur le même thème

Pages