Découvrez nos réseaux sociaux
Actualités

MÉLANOME : L’exosome qui pourrait inhiber sa croissance

Actualité publiée il y a 1 année 3 semaines 2 jours
Anticancer Research
Certains exosomes, un type de petite vésicule, produits par les fibroblastes associés au cancer (CAF) jouent un rôle important dans la progression du cancer de la peau (Visuel Adobe Stock 354922124)

Cette équipe de biologistes, dermatologues et cancérologues de l’Université d'Osaka vient de découvrir que certains exosomes, un type de petite vésicule, produits par les fibroblastes associés au cancer (CAF) jouent un rôle important dans la progression du cancer de la peau. Ces travaux, publiés dans la revue Anticancer Research suggèrent que l’évaluation de ces exosomes des fibroblastes associés au cancer pourrait être un facteur pronostique utile du mélanome malin.

 

Le mélanome malin est un type de cancer de la peau relativement agressif. Lorsqu'il est détecté tôt, il est généralement traitable uniquement par résection chirurgicale, mais lorsqu’il est détecté plus tardivement, des métastases se développent et se propagent souvent dans des zones éloignées. Actuellement, l'épaisseur de la tumeur et la présence d'ulcérations sont parmi les facteurs pronostiques les plus connus et les plus utilisés comme indicateurs de mélanome malin. Cependant, il existe un besoin d’autres marqueurs plus précis, permettant d’évaluer le potentiel malin du mélanome et de développer des traitements plus personnalisés.

 

De précédentes études ont proposé que la diaphonie entre les cellules cancéreuses et les cellules stromales environnantes régule la progression du cancer à travers toute une série de mécanismes. Les fibroblastes associés au cancer (CAF) - facteurs clés du microenvironnement tumoral - ont notamment été impliqués dans la progression des cellules cancéreuses. Il a également été rapporté que les exosomes, un type de petites vésicules, produites par les CAF jouent un rôle important dans la progression du cancer.

 

L’étude, menée par le Dr Naho Fujii, et le professeur Hisashi Motomura de la Graduate School of Medicine de l'Université d'Osaka se concentre sur l'effet des exosomes dérivés des CAF sur la croissance des cellules de mélanome malin. Ces travaux montrent que les protéines transmembranaires CD9 et CD63 sont principalement présentes sur les exosomes dérivés de CAF, et que parmi les exosomes, les CD9 positifs inhibent la croissance des cellules de mélanome malin. L’étude suggère ainsi que

  • les exosomes CD9 positifs inhibent la croissance du mélanome malin.

Les exosomes CD9-positifs apparaissent donc être un marqueur utile pour évaluer la malignité du mélanome mais aussi une cible prometteuse pour de nouveaux traitements.

Plus sur le Blog Cancer
Plus sur le Blog Dermato

Autres actualités sur le même thème