Actualités

MÉTABOLISME : Les femmes d'âge mûr sont-elles condamnées à prendre du poids ?

Actualité publiée il y a 2 semaines 2 jours 5 heures
NAMS
La quarantaine puis la transition vers la ménopause constituent des périodes critiques pour le maintien d’un poids de santé (Visuel Fotolia 115104168)

Certes, la quarantaine puis la transition vers la ménopause constituent des périodes critiques pour le maintien d’un poids de santé. Une période de vulnérabilité métabolique et de risque d'obésité, en raison des changements physiologiques liés à l’âge et hormonaux liés à la ménopause. Cependant, la prise de poids est-elle inéluctable pour la majorité des femmes ménopausées ? Existe-t-il des mesures capables de la prévenir ? Cette équipe de la Mayo Clinic (Rochester) qui présente ses conclusions lors de la Réunion annuelle de la North American Menopause Society (NAMS) rappelle en effet les principes fondamentaux d’une bonne gestion d’un poids de santé.

 

La prise de poids est une tendance fréquente chez les femmes d'âge mûr, aux États-Unis, plus des 2 tiers des femmes de 50 ans et plus étant en surpoids ou en obésité. Les changements métaboliques liés au vieillissement favorisent la prise de poids chez les personnes d’âge mûr des 2 sexes, mais la ménopause constitue un défi de plus pour les femmes.

Vieillissement, ménopause et prise de poids

Vieillissement et prise de poids : « C'est un phénomène naturel de la vie », écrivent les auteurs : le taux métabolique du corps humain diminue avec l'âge en raison de la perte de masse musculaire et d'une activité réduite dans le tissu adipeux brun.

 

Ménopause et prise de poids : chez les femmes, la transition ménopausique peut entraîner des troubles du sommeil et de l'humeur, qui peuvent également interférer avec l'observance d’un mode de vie sain, ce qui favorise un peu plus la prise de poids. La perte d'hormones ovariennes après la ménopause entraîne une modification de la composition corporelle, avec une réduction de la masse corporelle maigre et une augmentation de la masse grasse viscérale, donc une prise de poids corporel. Enfin, les altérations du microbiome intestinal liées à la ménopause peuvent favoriser la prise de poids en milieu de vie. Enfin, certains symptômes vasomoteurs, comme les bouffées de chaleur augmentent le risque de maladies cardiométaboliques telles que le diabète de type 2, l'hypertension, la dyslipidémie et les maladies coronariennes, des comorbidités de l’obésité.

 

Quelles mesures ? La restriction en première intention !

 

  • s’il existe des médicaments pour lutter contre la prise de poids et favoriser une légère perte de poids, la mesure de première intention, pour contrer la prise de poids à l’âge mûr, reste la restriction calorique ;
  • l'activité physique, a priori moins efficace que les interventions diététiques pour la perte de poids, joue également un rôle crucial dans le maintien d’un bon métabolisme et d’un poids de santé ;
  • les médicaments peuvent être envisagés, sur conseil ou prescription du médecin ou d’un professionnel de santé. Cependant, les auteurs rappellent ici le risque d’interaction avec d'autres traitements, d’effets indésirables et de la toxicité possible à long terme ;
  • enfin, la chirurgie bariatrique, qui confirme son efficacité au fil des études peut être une option très efficace dans les cas extrêmes, mais seuls certains patients y sont éligibles ;
  • l'hormonothérapie ne devrait pas être préconisée pour la gestion du poids chez les femmes d'âge mûr, cependant, indiquée dans la gestion des symptômes gênants de la ménopause, elle peut améliorer la composition corporelle en redistribuant la graisse viscérale.

 

« Ainsi, il n’y a pas de secret »,

explique en substance, le Dr Ekta Kapoor du Centre pour la santé des femmes de la clinique Mayo, les femmes d'âge mûr peuvent lutter contre la prise de poids, mais, dans la plupart des cas, la restriction alimentaire s’impose.

« En l'absence d'efforts actifs pour une alimentation plus saine et une activité physique régulière, la prise de poids reste inévitable chez les femmes d'âge mûr. Il est impératif que les femmes aient conscience de l’importance de ces mesures de mode de vie, avant l’entrée en ménopause, afin de prévenir et de gérer la prise de poids ».

L’auteur reconnaît que « pour les femmes d’âge mûr,

la bataille contre la prise de poids est particulièrement difficile.

Cependant, cela ne signifie pas qu'il n'y a aucun moyen de maintenir un poids de santé ».

Autres actualités sur le même thème