Découvrez nos réseaux sociaux
Actualités

METFORMINE : Arrêt du traitement et incidence de la démence ?

Actualité publiée il y a 4 mois 1 semaine 2 jours
JAMA Network Open
Cette étude confirme que l'arrêt du traitement par la metformine est associé à une incidence accrue de la démence (Visuel Adobe Stock 384185543)

En confirmant que l'arrêt du traitement par la metformine est associé à une incidence accrue de la démence, cette équipe de l'Université de Boston apporte de nouvelles preuves de l’association entre l’antidiabétique et un risque réduit de démence. Ces conclusions, publiées dans le JAMA Network Open, pourraient avoir des implications importantes pour le traitement clinique des adultes diabétiques.

 

La prévalence du diabète de type 2 est en augmentation, en particulier chez les personnes plus âgées et le diabète est associé à un risque accru de démence. Ainsi, de précédentes études ont suggéré que la metformine peut être associée à une incidence réduite de la démence, mais la sévérité du diabète et les différents traitements prescrits pour le diabète peuvent avoir influé sur ces résultats. Par ailleurs, l’arrêt du traitement par metformine chez les patients diabétiques survient généralement en raison d’un dysfonctionnement rénal ou d’autres effets indésirables associés à la metformine, autant de facteurs de confusion et d’incidence possibles de la démence.

 

La metformine (diméthylbiguanide) étant le traitement de première intention du diabète de type 2, il est donc important de préciser l’association entre les 2 conditions, leurs complications et leurs traitements. L’équipe de Boston s’est donc posé la question des conséquences de l’arrêt du traitement par metformine sur l'incidence de la démence.

 

L’étude est menée au Kaiser Permanente Northern California, auprès de 12.220 participants ayant arrêté précocement le traitement et 29.126 patients utilisateurs réguliers de metformine. Tous les participants étaient nés avant 1955, utilisateurs de metformine et sans antécédents de maladie rénale au début du traitement. Le suivi de la démence a été mené de 1996 à 2020 et les données ont été analysées de novembre 2021 à septembre 2023. L’analyse conclut que :

 

  • l'arrêt du traitement par metformine (sans marqueurs anormaux de la fonction rénale) est associé à

un risque accru de 21 % de démence par rapport à la poursuite de la metformine ;

  • cette association est relativement peu médiée par l'augmentation du taux d'HbA1c et pas du tout par l'utilisation d'insuline après l'arrêt de la metformine. En d’autres termes, l'association entre l’arrêt de la metformine et l’incidence de la démence est largement indépendante des modifications du taux d'HbA1c et de l'utilisation d'insuline.

 

Ainsi, l'arrêt de la metformine est associé à une incidence accrue de la démence et que des mécanismes autres que le contrôle de la glycémie ou l'utilisation d'insuline médient cette association.

 

L’un des auteurs principaux, le Dr Sarah F. Ackley, de l'Université de Boston, souligne les implications pour le traitement des patients diabétiques.

Plus sur le Blog Diabète
Plus sur le Blog Neuro

Autres actualités sur le même thème