Découvrez nos réseaux sociaux
Actualités

DIABÈTE : Précoce, il annonce le risque de démence

Actualité publiée il y a 1 année 59 min 27 sec
Diabetologia
Le risque de démence est plus élevé, avec la précocité du développement du diabète (Visuel Adobe Stock 122512465)

Les études sur le lien entre le diabète et la démence sont rares, cette recherche menée à la de la Johns Hopkins Bloomberg School of Public Health (Baltimore) précise ce lien en documentant un risque de démence plus élevé, avec la précocité du développement du diabète. En d’autres termes, plus une personne développe un diabète jeune, et plus son risque augmente de développer une démence plus tard dans la vie. Ces conclusions, présentées dans la revue Diabetologia, suggèrent que prévenir ou retarder la progression du prédiabète vers le diabète pourrait considérablement réduire le fardeau futur et croissant des démences.

 

Du prédiabète au diabète de type 2 : le prédiabète est un stade intermédiaire d'hyperglycémie, caractérisé donc par une glycémie élevée mais encore en deçà du seuil du diabète de type 2. On estime sa prévalence, dans les pays riches à 38 %. Le prédiabète confère un risque élevé de progression vers le diabète et a également été associé de manière indépendante à d'autres résultats de santé. Le risque de progression vers le diabète de type 2 chez les personnes atteintes de prédiabète est élevé :

  • 5 à 10 % par an,
  • 70 % au cours de la vie.

Une association confirmée entre le diabète de type 2, précoce, et la démence plus tard dans la vie

L’étude examine, précisément, l'association entre le prédiabète et la démence. L’équipe des Drs Jiaqi Hu et Elizabeth Selvin de la Johns Hopkins a analysé les données de HbA1c (hémoglobine glyquée - une mesure du contrôle de la glycémie) et de la fonction cognitive des participants à l'étude Atherosclerosis Risk in Communities (ARIC), âgés de 45 à 64 ans entre 1987 et 1989. Le prédiabète a été défini par une HbA1c de 39 à 46 mmol/mol (5,7 à 6,4 %), les diagnostics de diabète ultérieurs ont également été recensés. L'association du prédiabète et du risque de démence a été évaluée avant et après prise en compte du développement ultérieur du diabète de type 2. L’analyse révèle que :

 

  • parmi les 11.656 participants non diabétiques au départ, 2.330 soit 20 % présentaient un prédiabète ;
  • après prise en compte des développements du diabète après la période de référence, aucune association statistiquement significative n’est retrouvée entre le prédiabète et la démence ;
  • cependant, un âge plus précoce de progression vers le diabète montre une association forte avec le développement ultérieur d’une démence :
  • le risque de démence est ainsi multiplié par 3 chez les participants ayant développé un diabète avant l'âge de 60 ans ;
  • le risque de démence est accru de 73 % chez les participants ayant développé un diabète entre les âges de 60 et 69 ans ;
  • le risque est accru de 23 % chez les participants ayant développé un diabète entre les âges de 70 et  79 ans ;
  • au-delà de l’âge de 80 ans, l’association n’est plus relevée.

 

Ainsi, le prédiabète est bien associé à un risque de démence ultérieure, mais ce risque s'explique par le développement du diabète à un âge précoce.

Mieux gérer le prédiabète et le diabète, c’est donc également, mieux prévenir les démences.

Plus sur le Blog Diabète
Plus sur le Blog Neuro

Autres actualités sur le même thème