Découvrez nos réseaux sociaux
Actualités

MICI : Une biopsie normale ne signifie pas que « c’est fini »

Actualité publiée il y a 1 année 2 mois 3 semaines
PLoS Medicine
Une biopsie gastrointestinale normale ne signifie pas l’absence de risque de maladies inflammatoires chroniques de l’intestin (MICI) ultérieures (Visuel Adobe Stock 310679693)

Une biopsie gastro-intestinale normale ne signifie pas l’absence de risque de maladies inflammatoires chroniques de l’intestin (MICI) ultérieures, conclut cette équipe de gastroentérologues du Karolinska Intitute. L’étude, publiée dans la revue PLoS Medicine révèle en effet que les symptômes de la MICI peuvent commencer de manière significative bien avant que la maladie n'apparaisse à la biopsie.

 

Le syndrome du côlon irritable est une maladie chronique du tractus gastro-intestinal dont les sous-types comprennent la maladie de Crohn et la colite ulcéreuse. La maladie est généralement diagnostiquée avec une biopsie gastro-intestinale supérieure ou inférieure, pratiquée sous endoscopie. En pratique clinique, la conclusion la plus fréquente d'une endoscopie est une biopsie normale, et les preuves suggèrent une diminution persistante du risque de cancer colorectal jusqu'à dix ans après une biopsie normale. Cependant, l'association entre une biopsie normale et un diagnostic ultérieur de MICI reste mal comprise.

 

L’étude a suivi plus de 450.000 participants ayant subi une biopsie gastro-intestinale inférieure ou supérieure, dont 200.495 avec une biopsie gastrointestinale inférieure normale et 257.192 avec une biopsie gastrointestinale supérieure normale. Au cours d’un suivi de 10 ans,

 

  • 4.853 participants, soit 2,4 % avec une biopsie gastrointestinale inférieure normale ont développé une MICI, vs 0,4 % en population générale ;
  • Cela équivaut à 1 cas supplémentaire de MICI pour 37 personnes au cours des 30 années suivant une biopsie gastro-intestinale inférieure normale ;
  • à un risque accru précisément multiplié par plus de 5 de MICI, par près de 7 de maladie de Crohn ;
  • une biopsie gastrointestinale supérieure normale est également associée à un risque accru de maladie de Crohn (risque multiplié par 3 vs incidence en population générale).

 

Ainsi, les personnes qui subissent une biopsie gastro-intestinale qui revient à la normale restent vulnérables aux MICI dans les années qui suivent cette biopsie normale.

« La biopsie endoscopique avec une muqueuse normale a été associée à une incidence élevée de MICI pendant au moins 30 ans ».

 

Cela suggère une période présymptomatique importante et appelle à une surveillance rigoureuse de ce groupe de patients déjà diagnostiqués avec une MICI.

Plus sur le Blog Microbiote

Autres actualités sur le même thème

ABONNEMENT PREMIUM

Accédez sans limite à plus de 15 000 actualités