Vous recherchez une actualité
Actualités

MICROBIOTE FÉCAL contre déficiences cognitives

Actualité publiée il y a 2 années 6 mois 3 jours
International Liver Congress™

Cette étude présentée à International Liver Congress™ apporte des preuves supplémentaires de l’influence du microbiote intestinal sur le cerveau. Les chercheurs de la Virginia Commonwealth University (Richmond) révèlent en effet que la transplantation fécale d'un donneur sain à des patients souffrant d'encéphalopathie hépatique, une maladie caractérisée par le déclin de la fonction cérébrale lié à une maladie hépatique sévère, est sûre et capable d’améliorer la fonction cognitive et mieux que le traitement standard.

Le microbiote intestinal, ou flore intestinale, est l'ensemble des micro-organismes qui se trouvent dans le tube digestif. Si son premier rôle est métabolique, de récentes études scientifiques ont montré l'influence du microbiote intestinal sur notre système nerveux central. De nombreux neurotransmetteurs, agissant sur notre humeur, sont produits par les bactéries de notre tube digestif et sont des pistes de recherche pour expliquer l'action du microbiote intestinal sur notre cerveau. Toutes ces études suggèrent en synthèse un axe intestin – cerveau, le microbiote pouvant influencer la santé cérébrale et vice et versas. Les bénéfices de la transplantation du microbiote fécal qui consiste en l'introduction, souvent par coloscopie ou lavement, des selles d'un donneur sain dans le tube digestif d'un receveur souffrant d'une infection intestinale avec la bactérie Clostridium difficile, ont déjà été documentés par plusieurs études. La pratique est déjà courante dans certains pays, et ce traitement permet la récupération complète de la fonction intestinale chez 90% des patients.


L'encéphalopathie hépatique se produit lorsque le foie n'est plus capable d'éliminer du sang, certaines toxines et produits chimiques. Ces toxines et produits chimiques s'accumulent et pénètrent dans le cerveau. L'encéphalopathie hépatique est l'une des principales complications de la cirrhose et l'une des principales causes de ré-hospitalisation en raison de sa récurrence, en dépit du traitement. Les symptômes comprennent la confusion, l'oubli, la baisse de concentration, des troubles de la personnalité et des changements d'humeur, qui peuvent progresser vers une anxiété extrême, des convulsions, une confusion sévère, des embarras et des troubles de la parole et un mouvement lent. La première étape de prise en charge consiste à identifier, la seconde à traiter les facteurs qui causent l'encéphalopathie hépatique. Ensuite, il s'agit de réduire la production et l'absorption des toxines.

L'étude démontre que la transplantation de microbiote fécal en combinaison avec des antibiotiques par rapport au traitement standard (lactulose et rifaximine) permet une réduction significative des hospitalisations liées à l'encéphalopathie hépatique récurrente. 20 participants atteints de cirrhose et ayant subi des épisodes récurrents d'encéphalopathie hépatique avant le début de l'étude, ont été répartis pour recevoir soit des antibiotiques à large spectre pendant 5 jours + 1 transplantation fécale de donneur sain par lavement. Les participants ont été suivis 150 jours après la randomisation.

-aucune hospitalisation n'est plus constatée dans le groupe « transplantation ».

-De plus, la transplantation fécale + traitement antibiotique s'avère une combinaison bien tolérée et sans effets secondaires graves.

-La combinaison permet de gommer des modifications du microbiote, liées aux antibiotiques. Ainsi, la transplantation fécale a également permis d'augmenter les niveaux de bactéries bénéfiques (Bifidobacteriaceae et Lactobacillaceae).

La transplantation fécale améliore la fonction cérébrale : les chercheurs constatent, vs groupe standard, une amélioration cognitive significative dans le groupe « transplantation fécale » sur l'échelle Psychometric Hepatic Encephalopathy Score (PHES) et sur test « Stroop App », un test d'évaluation du dysfonctionnement cognitif).

L'encéphalopathie hépatique est une condition sévère et une cause majeure de réadmission hospitalière en raison des récidives. La transplantation fécale s'avère là encore une approche innovante et prometteuse pour traiter cette condition.

April 21, 2017 ILC 2017 Faecal microbiota transplantation improves cognitive impairment caused by recurrent severe liver disease

Plus de 15 études sur la Transplantation de microbiote fécal

Lire aussi : Transplantation du MICROBIOTE FÉCAL: Elle altère le fonctionnement du cerveau

Retrouvez toute l'actualité scientifique sur le Microbiote sur Microbiote Blog

Autres actualités sur le même thème