Vous recherchez une actualité
Actualités

MICROBIOTE : La « mapranose » ou comment les bactéries de l’intestin déclenchent la neurodégénérescence

Actualité publiée il y a 1 année 6 mois 1 semaine
PLoS Pathogens
L'étude, présentée dans PLoS Pathogens, décrypte les multiples interactions qui peuvent expliquer le lien entre microbiote et neurodégénération

C’est un nouveau concept qui nous est proposé et décrit par cette équipe de l’Université de Louisville sur le rôle du microbiote dans la neurodégénérescence : en substance, des bactéries commensales pourraient produire la protéine amyloïde avec changements de conformation et de repliement et favoriserait leurs aggrégats. Ces mêmes protéines commensales favoriseraient également une neuroinflammation dans le système nerveux central (SNC) par les voies du système nerveux autonome, du nerf trijumeau dans la bouche, du nasopharynx et de l'intestin (par la bouche, l’œsophage, l’estomac et les intestins), ainsi que via les récepteurs olfactifs situés au sommet du nez. Alors que des recherches de plus en plus nombreuses documentent l’axe intestin-cerveau et suggèrent que les microbes intestinaux peuvent également causer la maladie de Parkinson, d'Alzheimer et d'autres maladies neurodégénératives, cette étude, présentée dans PLoS Pathogens, décrypte les multiples interactions qui peuvent expliquer le lien entre microbiote et neurodégénérescence.

Pour continuer à lire cette actualité, vous devez être membre Premium.

Je souhaite devenir membre PREMIUM

Accèdez sans limite aux 15 000 actualités du site et recevez gratuitement chaque semaine, la Newsletter Santé log avec les actus Santé à ne pas manquer !

S'abonner 29€ TTC/an

Devenez membre PREMIUM

Accèdez sans limite aux 15 000 actualités du site
et recevez gratuitement chaque semaine,
la Newsletter Santé log avec les actus Santé à ne pas manquer !

S'abonner
29€ TTC/an

Je suis déjà membre PREMIUM

Autres actualités sur le même thème

ABONNEMENT PREMIUM

Accédez sans limite à plus de 15 000 actualités