Vous recherchez une actualité
Actualités

MICROBIOTE : Le probiotique qui le protège des antibiotiques

Actualité publiée il y a 1 semaine 3 jours 17 heures
Nutrients
Un probiotique, Bifidobacterium lactis BB-12, protège en particulier, contre la diarrhée associée aux antibiotiques (Visuel Adobe Stock 259679488)

Cette équipe multidisciplinaire de chercheurs de l'Université du Maryland (UM) identifie le mécanisme de protection conférée par un supplément probiotique spécifique : cette souche spécifique semble protéger contre les changements nocifs du microbiome intestinal associés à la prise d'antibiotiques. Ainsi la simple consommation de yaourt contenant une souche particulière d'un probiotique bien étudié pourrait protéger contre ces effets secondaires des antibiotiques. Cet essai clinique randomisé, publiée dans la revue Nutrients, contribue à expliquer comment ce probiotique, Bifidobacterium lactis BB-12, protège notamment contre la diarrhée associée aux antibiotiques.

 

L’étude montre toute l’efficacité de BB-12 vs placebo à maintenir les communautés de bactéries dans le côlon. Des résultats si positifs que le National Institutes of Health vient de financer une étude de suivi supplémentaire. L’un des auteurs principaux de l’étude, le Dr Claire Fraser, PhD, professeur de médecine et et directeur de l'Institut des sciences du génome de l’UM décrit cette approche multi-omique.

Une étude au carrefour donc de la génomique, de la métabolomique, de la transcriptomique et de la protéomique.

L’étude a suivi 42 volontaires en bonne santé répartis au hasard pour consommer quotidiennement une portion de yaourt contenant du BB-12 et suivre un traitement standard d'une semaine de l'antibiotique amoxicilline clavulanate. Les participants ont continué à consommer le yaourt tous les jours pendant une semaine après avoir terminé leur traitement antibiotique. 20 témoins ont consommé par ailleurs un yaourt quotidien sans probiotique pendant 2 semaines tout en suivant le même traitement antibiotique. L'analyse multi-omique des microbiotes des participants révèle que :

 

  • les niveaux d'acide acétatique gras à chaîne courte, un métabolite bénéfique produit par le microbiote, tels que mesurés par spectrométrie de masse, s’avèrent réduits chez tous les participants, avec la prise de l'antibiotique ;
  • cependant, la réduction de l'acétate apparaît significativement plus élevée chez les sujets recevant le yaourt placebo vs yaourt yogourt enrichi en BB-12 ;
  • les niveaux d'acétate chez les participants ayant reçu BB-12 reviennent ensuite, environ 30 jours après la fin du traitement antibiotique, à leurs niveaux de base niveaux de base alors que chez les participants n’ayant pas reçu le probiotique, ces niveaux restent inférieurs sur une longue durée.

 

Réduire les effets secondaires fréquents des antibiotiques : environ un patient sur 5 qui prend des antibiotiques développe une diarrhée en raison d’une perturbation du microbiome intestinal. De nombreux patients arrêtent parfois de prendre leurs antibiotiques, ce qui favorise à la fois la persistance de leur infection et le développement d'une antibiorésistance. Un petit pourcentage de ces patients développera même une infection à la bactérie C. difficile, une affection antibiorésistante et qui peut être mortelle.

 

L’administration des probiotiques dès le jour où les antibiotiques sont initiés permet de limiter considérablement ces effets secondaires, ajoute l’autre auteur, le Dr Daniel Merenstein, professeur de médecine et directeur de recherche en santé familiale de la Georgetown University School of Medicine.

« Commencer le probiotique le plus tôt possible, avant même que les symptômes de l'antibiotique ne se développent,

permet d’optimiser les mécanismes probiotiques et d’obtenir de meilleurs résultats cliniques ».

 

Dans l’attente des résultats de l’étude de suivi qui doit encore préciser le meilleur moment, la dose et la durée de cette supplémentation probiotique...

Autres actualités sur le même thème