Actualités

MICROBIOTE : Le régime alimentaire dicte l’âge de nos artères

Actualité publiée il y a 2 années 1 mois 4 semaines
Hypertension
TMAO, un métabolite de la viande, est déjà bien documenté comme un métabolite néfaste à la santé cardiovasculaire (Visuel Fotolia)

Pourquoi nos artères vieillissent-elles? Cette étude de l’Université du Colorado-Boulder révèle un lien fondamental entre l’âge de nos artères, les bactéries intestinales et le régime alimentaire. L’équipe revient sur un sous-produit du métabolisme de la viande rouge, TMAO, délétère pour la fonction artérielle, et qui accélère le vieillissement. Des données présentées dans Hypertension, la revue de l’American Heart Association, qui, on l’aura compris, sont favorables à un régime riche en légumes et en fruits et pauvre en viande.

 

TMAO est déjà bien documenté comme un métabolite néfaste à la santé cardiovasculaire. Une précédente étude l’avait qualifié « d’autre raison de consommer des légumes et du poisson ». Ce composé produit dans l'intestin lorsque nous consommons de la viande rouge endommage nos artères et joue un rôle clé dans l'augmentation du risque de maladie cardiaque au cours du vieillissement, confirme cette nouvelle recherche. L’étude suggère qu’il est possible de prévenir ou même d'inverser ce déclin lié à l'âge via des changements alimentaires et des thérapies ciblées dont de nouveaux suppléments nutritionnels.

TMAO altère directement la fonction artérielle

Lors de la consommation d’un steak ou d’une assiette d'œufs brouillés, nos bactéries intestinales résidentes se mettent immédiatement au travail. En métabolisant les acides aminés L-carnitine et choline, les bactéries produisent un sous-produit métabolique appelé triméthylamine, que le foie convertit en oxyde de triméthylamine (TMAO), un composé sanguin déjà documenté comme associé à un risque accru de crise cardiaque ou d’AVC.

Cette recherche basée sur des études animales et chez l’Homme (auprès de 101 personnes âgées et 22 jeunes adultes) contribue à éclairer le processus par lequel TMAO endommage notre système vasculaire et favorise, avec l’âge le vieillissement de nos artères :

  • les niveaux de TMAO augmentent considérablement avec l'âge ;
  • le microbiome intestinal évolue avec l’âge vers des niveaux plus élevés de bactéries productrices de TMAO ;
  • les adultes avec des taux sanguins plus élevés de TMAO présentent une fonction artérielle significativement altérée, avec des niveaux élevés de stress oxydatif et des atteintes des vaisseaux sanguins ;
  • de jeunes souris « supplémentées » en TMAO voient leurs vaisseaux sanguins vieillir très rapidement :
  • « Le TMAO les fait ressembler à de vieilles souris »

  • Cette supplémentation « transforme » en effet des souris de 12 mois (soit l'équivalent de l’âge de 35 ans chez l’Homme) en souris de 27 mois (80 ans) ;
  • des souris avec des niveaux plus élevés de TMAO présentent une diminution de l'apprentissage et de la mémoire, ce qui suggère que le composé pourrait également jouer un rôle dans le déclin cognitif lié à l'âge.
  • A contrario, de vieilles souris nourries avec un composé appelé diméthyl butanol (trouvé en quantités infimes dans l'huile d'olive, le vinaigre et le vin rouge) récupère leur santé vasculaire : le composé semble bloquer la production de TMAO.

 

Le message est clair : au fil du temps, consommer beaucoup de viande peut faire mal à la santé vasculaire. « Plus vous consommez de viande rouge, plus vous nourrissez les bactéries qui font vieillir vos artères », concluent les auteurs. L'équipe de recherche explore maintenant davantage les composés qui pourraient bloquer la production de TMAO pour prévenir le déclin vasculaire lié à l'âge.

Autres actualités sur le même thème

ABONNEMENT PREMIUM

Accédez sans limite à plus de 15 000 actualités