Actualités

MYCOSE VAGINALE : Privilégier les remèdes naturels ?

Actualité publiée il y a 5 mois 1 semaine 6 jours
Conseil thérapeutique
Dans de nombreux cas de mycose vaginale, et hors récidive, le recours au médicament sur prescription, qu’il soit topique ou systémique, n’est pas toujours nécessaire (Visuel Adobe Stock 231311676)

C’est une affection "de l’été", associée à la chaleur et à l’humidité. 75% des femmes en souffriront au moins une fois au cours de leur vie et elle est le deuxième type d'infection vaginale le plus courant après les infections vaginales bactériennes : la mycose ou candidose vaginale, généralement bénigne, entraîne des symptômes qui dégradent la qualité de vie. Non traitée, elle peut induire des complications sévères. Cependant, son traitement en première intention peut être basé sur tout un spectre de produits naturels et en cas d’échec, de médicaments en accès libre (OTC). Huile d’arbre à thé, huile d'origan ou encore probiotiques, la littérature médicale confirme que dans de nombreux cas, et hors récidive, le recours au médicament sur prescription, qu’il soit topique ou systémique, n’est pas toujours nécessaire.

Pour continuer à lire cette actualité, vous devez être membre Premium.

Je souhaite devenir membre PREMIUM

Accèdez sans limite aux 15 000 actualités du site et recevez gratuitement chaque semaine, la Newsletter Santé log avec les actus Santé à ne pas manquer !

S'abonner 29€ TTC/an

Devenez membre PREMIUM

Accèdez sans limite aux 15 000 actualités du site
et recevez gratuitement chaque semaine,
la Newsletter Santé log avec les actus Santé à ne pas manquer !

S'abonner
29€ TTC/an

Je suis déjà membre PREMIUM

Autres actualités sur le même thème

ABONNEMENT PREMIUM

Accédez sans limite à plus de 15 000 actualités