Actualités

NUTRITION : Accélérer la recherche sur son rôle clé dans la santé et la prévention

Actualité publiée il y a 1 année 7 mois 6 jours
ASN et AJCN
Un rappel du rôle clé de l’alimentation dans la prévention des maladies chroniques et de l'urgente nécessité de lutter contre l'insécurité alimentaire (Visuel Fotolia)

Cet appel à l'action lancé lors du dernier Symposium de l’American Society of Nutrition (ASN), pour une recherche en nutrition plus forte et mieux financée (ici aux Etats-Unis), sensibilise à nouveau au rôle clé de l’alimentation dans la prévention des maladies chroniques et à l'urgente nécessité de lutter contre l'insécurité alimentaire. Cet appel d’experts internationaux, relayé par les médecins nutritionnistes de Université Tufts (Boston) dans l’American Journal of Clinical Nutrition précise les objectifs prioritaires de la recherche en nutrition, dessinant ainsi, pour les politiques, une première feuille de route.

 

Pour le groupe d’experts de différents instituts de recherche, il s’agit en effet, non seulement d'accélérer les découvertes en science de la nutrition mais aussi de travailler avec l'industrie agroalimentaire. Il s'agit enfin d'améliorer l’éducation nutritionnelle du grand public, en renforçant le rôle clé de l’alimentation dans la santé et la prévention des maladies chroniques et,  en préservant au mieux la sécurité alimentaire et la résilience des populations.

Un nouveau livre blanc pour la recherche en nutrition

Les recommandations des experts sont partagées par de grandes organisations fédérales qui vont soutenir le besoin en investissements de ce nouvel essor de la recherche en science de la nutrition. Ces investissements doivent permettre de renforcer la coordination intergouvernementale et d’accélérer la recherche, en particulier au sein des National Institutes of Health (NIH), qui pourrait développer ne nouvelle entité filiale, un nouvel Institut national de la nutrition.

 

Un enjeu prioritaire en Santé publique : comme les autres pays riches, les Etats-Unis font face à un contexte de prévalence record du surpoids et de l’obésité. Les Etats-Unis supportent d'énormes coûts sanitaires, sociaux et économiques liés à la mauvaise alimentation.

« La pandémie COVID-19 a mis en évidence le fardeau des maladies liées à l'alimentation »,

rappelle le Dr Dariush Mozaffarian, chercheur et doyen à la Friedman School of Nutrition Science and Policy de l'Université Tufts. Il existe des défis scientifiques majeurs à relever en nutrition, avec des implications cliniques pratiques dans le traitement et la prévention des maladies liées à l'alimentation. Il s’agit, en nutrition aussi, de favoriser des découvertes fondamentales et translationnelles pour une vie meilleure.

 

Réduire aussi le fardeau des comorbidités de l’obésité :

  • la prévalence du diabète a doublé en 20 ans et la moitié des adultes (aux Etats-Unis) sont atteints de troubles métaboliques, pré-diabète et diabète ;
  • les maladies cardiovasculaires touchent environ 122 millions d'Américains et causent environ 840 000 décès chaque année.
  • Ces 2 comorbidités sont des maladies évitables avec une alimentation adaptée.

Aujourd’hui cependant, les maladies cardiométaboliques entraînent dans l’ensemble des régions du monde, une flambée des dépenses de santé et une aggravation des disparités en matière de santé. Nos systèmes alimentaires créent également des défis sans précédent pour nos ressources naturelles.

 

Ce nouveau livre blanc met ainsi en lumière les défis et les avantages d’une meilleure alimentation pour la santé et la réduction des maladies chroniques, des disparités et des coûts de soins de santé. C’est aussi, concluent ces experts, un changement de paradigme et des opportunités à saisir par l’industrie agroalimentaire.

Autres actualités sur le même thème

ABONNEMENT PREMIUM

Accédez sans limite à plus de 15 000 actualités