Vous recherchez une actualité
Actualités

VIANDE ROUGE et TRANSFORMÉE : Même en quantité modérée, des risques pour la santé

Actualité publiée il y a 3 mois 4 semaines 10 heures
Nutrients
Consommer même de petites quantités de viandes rouges et transformées peut augmenter le risque de décès, notamment de causes cardiovasculaires.

Risque cardiaque, pulmonaire, rénal, de cancers et accélération du vieillissement, ces effets néfastes d’une consommation trop régulière ou excessive de viande rouge et de produits à base de viande transformée ont largement été documentés. Cette étude de la Loma Linda University (Californie) va plus loin en montrant que consommer même de petites quantités de viande rouge et transformée peut augmenter le risque de décès, notamment de causes cardiovasculaires. Des conclusions à retrouver dans la revue Nutrients qui viennent combler une lacune importante des précédentes études sur le sujet portant, pour la majorité d’entre elles, sur des niveaux de consommation relativement élevés.

 

L’auteur principal, le Dr Alshahrani a donc souhaité examiner de plus près l'association entre de faibles apports en viande rouge et transformée, les maladies cardiovasculaires toutes causes confondues et la mortalité par cancer par rapport à l’absence totale de consommation de viande.

Cette analyse a utilisé les données de la cohorte Adventist Health Study-2 (AHS-2), portant au total sur 96.000 hommes et femmes adventistes : au sein de ce groupe de population, 50% sont végétariens et ceux qui consomment de la viande en consomment à très faible niveau (<50 g environ/jour). L’analyse a documenté plus de 7.900 décès recensés sur une période de 11 ans. Le régime alimentaire de chaque participant décédé a été évalué à l'aide d'un questionnaire alimentaire. L’analyse montre que :

  • Près de 2.600 des décès signalés sont de cause cardiovasculaire,
  • plus de 1.800 liés à un cancer.
  • Le risque de décès n’apparaît pas ici associé à la consommation de viande transformée, cependant, au sein de la population étudiée, la proportion de participants en consommant était extrêmement faible. Ces résultats ne sont donc pas significatifs ;

 

  • en revanche, la consommation totale de viande rouge et transformée est bien associée à des risques significatifs et accrus de décès de cause cardiovasculaire et toutes causes confondues.

 

 

Ces conclusions viennent corroborer un important corpus de recherches ayant déjà conclu aux effets néfastes des viandes rouges et transformées pour la santé.

Autres actualités sur le même thème