Vous recherchez une actualité
Actualités

OBÉSITÉ: 1 seul facteur, 13 risques de cancers

Actualité publiée il y a 3 années 7 mois 2 semaines
NEJM

C’est le point de vue officiel de l’International Agency for Research on Cancer (IARC), l’Agence de l’OMS spécialisée dans l’étude des cancers : l’excès de graisse augmente le risque d'anomalies cellulaires et donc le risque de 13 types différents de cancers. Ces travaux présentés dans le New England Journal of Medicine ajoutent 8 « nouveaux » cancers, à 5 déjà connus comme associés à l’obésité. Ils rappellent certainement l’importance d’un maintien du poids de santé mais aussi la necessité d'adopter un mode de vie globalement sain : car le facteur poids vient souvent se combiner à d’autres facteurs bien connus comme le tabagisme ou l’excès d’alcool, pour accroître le risque de ces 13 cancers.

On sait que le surpoids et l'obésité sont des facteurs de risque de plusieurs cancers et même des facteurs d'agressivité, en cas de cancer. Une étude de l'Université Columbia vient de compléter la description de cette association néfaste entre obésité et cancer, en suggérant que les survivants de certains cancers ont eux aussi un risque accru d'obésité.


Il s'agit ici d'un nouvel examen des études publiées ayant examiné le lien entre poids et incidence des cancers, mené par un consortium international de chercheurs réunis à l'initiative de l'IARC. Cette analyse réactualise un précédent examen de 2012. Elle identifie des preuves solides de l'influence des hormones sexuelles et de l'inflammation, 2 conséquences ou facteurs liés au poids, dans la cancérogenèse. Des études menée s sur l'animal montrent également que des animaux nourris avec un régime restreint en calories sont moins susceptibles de développer toute une gamme de cancers et qu'a contrario, des animaux obèses ont un risque plus élevé de cancer.

L'absence d'excès de graisse corporelle réduit le risque de la plupart des cancers, est la conclusion majeure de cette analyse, avec 2 recommandations pratiques :

· Conserver un poids de santé peut contribuer à réduire le risque de cancer,

· et perdre du poids intentionnellement, en cas de surpoids ou d'obésité, également.

13 cancers « sortent du lot » comme tout particulièrement associés, par des preuves scientifiques « suffisantes » au facteur poids santé :

1. cancer de l'œsophage

2. cancer du cardia gastrique (un type de cancer de l'estomac)

3. cancer de l'intestin

4. cancer du foie

5. cancer de la vésicule biliaire

6. cancer du pancréas

7. cancer du sein chez les femmes ménopausées

8. cancer du sein

9. cancer des ovaires

10. cancer du rein

11. méningiome (un type de tumeur cérébrale)

12. cancer de la thyroïde

13. myélome multiple (cancer des globules blancs).


Le risque de cancer de l'œsophage en particulier est multiplié par 5 en cas d'IMC plus élevé, le risque de cancer du sein post-ménopausique, accru de 10%.

Quel lien entre poids et cancer ? De multiples études ont déjà décrit comment une surcharge en gouttelettes de graisse peut conférer une plus grande agressivité et une capacité supérieure à se propager à des cellules cancéreuses dites « stressées » car parvenant à survivre en milieu hostile (hypoxie). Ici, l'analyse confirme le lien dose-dépendant entre le risque de cancer et l'IMC : plus le surpoids est élevé, plus le risque de cancer l'est aussi.

Autres actualités sur le même thème