Vous recherchez une actualité
Actualités

OBÉSITÉ: Consommer des pâtes fait baisser l'IMC?

Actualité publiée il y a 3 années 1 mois 2 semaines
Nutrition and Diabetes

Les pâtes ne font pas grossir, bien au contraire et c’est une étude italienne qui l’assure. Les conclusions, présentées dans la revue Nutrition and Diabètes suggèrent même une association avec un risque réduit d’obésité abdominale et générale, une réduction de l'indice de masse corporelle, une diminution du tour de taille et un meilleur rapport taille-hanche. A condition d'en consommer "selon ses besoins nutritionnels".

Ce sont des chercheurs de l’Istituto Neurologico Mediterraneo Neuromed (I.R.C.C.S.) qui plaident ici en faveur de cet aliment parfois à mauvaise réputation, au point qu’on en limite sa consommation, en dépit de son caractère rassasiant, de son avantage économique et, malgré tout de son appartenance au fameux régime méditerranéen.

L'étude, menée sur les données alimentaires et anthropométriques de 23.000 participants à 2 grandes cohortes Moli-sani and INHES (Italian Nutrition & Health Survey) conclut, en effet, que la consommation de pâtes, contrairement à ce que beaucoup pensent, n'est pas associée à une augmentation du poids corporel, bien au contraire. Leur consommation, raisonnable et en rapport avec les besoins nutritionnels, contribue à un indice de masse corporelle sain, à un faible tour de taille et à un rapport taille-hanche favorable. Il n'est donc pas question d'exclure les pâtes de son alimentation, concluent les auteurs, mais de les intégrer à un régime de type méditerranéen comme une « composante fondamentale ».


Pourquoi cet effet « gestion du poids » ? Les chercheurs évoquent l'augmentation progressive de la consommation viande rouge, de graisses, de produits laitiers et de sucres simples dans les pays riches durant les dernières décennies et le caractère protecteur, a contrario, d'une adhésion, même partielle au régime méditerranéen. Une adhésion associée à des bénéfices pour la gestion de poids, significatifs aussi avec la consommation de pâtes. Pourquoi ? Normalement l'apport en pâtes dans un régime alimentaire « occidental » sera limité, en particulier dans un objectif de perte de poids. En revanche, dans un régime alimentaire de type méditerranéen, la consommation de pâtes est positivement associée à la consommation d'autres groupes d'aliments bénéfiques comme les tomates, la sauce tomate, les oignons, l'ail, l'huile d'olive, … Cependant dans cette analyse, l'association négative de la consommation de pâtes avec l'IMC s'avère indépendante de l'adhésion au régime méditerranéen et de l'apport calorique quotidien. Alors ? Il semblerait, écrivent les auteurs, qu'intervienne, sur la gestion du poids corporel, les autres groupes alimentaires associés spontanément à la consommation de pâtes. Bref, les pâtes entraînent un effet satiété qui réduit la consommation d'aliments riches en graisse et en sucres.

Bref, toujours la même conclusion : respecter la diversité alimentaire et consommer chaque aliment avec modération…

Autres actualités sur le même thème