Découvrez nos réseaux sociaux
Actualités

OBÉSITÉ et GROSSESSE : L’adiposité compromet la fonction du placenta

Actualité publiée il y a 1 année 2 mois 2 semaines
The Journal of Physiology
L’obésité maternelle plus que le diabète sucré gestationnel a cet effet délétère sur le placenta (Visuel Adobe Stock 567628205)

L'obésité chez les femmes enceintes peut altérer la structure et la fonction du placenta et entraîner de mauvais résultats pour la santé de la mère et du bébé, conclut cette équipe de cliniciens de l’Université Cape Town, confrontée à de forts taux d’obésité. L’étude, publiée dans le Journal of Physiology révèle que l’obésité maternelle plus que le diabète sucré gestationnel exerce cet effet délétère sur le placenta.

 

Ces travaux améliorent la compréhension des mécanismes sous-jacents aux mauvais résultats de la grossesse. En identifiant plus précisément les changements spécifiques intervenant dans le placenta, il serait possible de développer des traitements ou des tests de dépistage ciblant le placenta permettant d’améliorer les résultats de la mère et de l’enfant, en particulier dans les pays à forte prévalence de l’obésité.

 

Il s’agit de la première étude à porter simultanément sur les effets de l’obésité et du diabète gestationnel durant la grossesse. On sait déjà que chacune de ces conditions est liée à de multiples complications maternelles et fœtales, telles qu'un risque accru de mortinaissance, de mortalité infantile et de poids de naissance plus élevé.

 

L'étude a suivi 71 femmes noires ou d'ascendance mixte. 52 étaient obèses et 38 avaient développé un diabète gestationnel. Le profilage clinique et l'analyse moléculaire du placenta et du sang de cordon maternel a permis de préciser l'effet de l'obésité et du diabète chez ce groupe de femmes. L’analyse révèle que :

 

  • l'obésité maternelle plus que le diabète gestationnel réduit la formation du placenta, sa densité et la surface des vaisseaux sanguins, ainsi que sa capacité à échanger des nutriments entre la mère et l'enfant en développement ;
  • l'obésité et le diabète ont tous deux un impact sur la production d'hormones placentaires et les marqueurs d'inflammation, ce qui suggère que le placenta fonctionne effectivement de manière anormale.

 

Les auteurs principaux, le professeur Mushi Matjila de l'Université du Cap le professeur Amanda Sferruzzi-Perri de l'Université de Cambridge insistent sur l’effet plus significatif de l’obésité vs diabète sur l'issue de la grossesse, tant pour la mère que pour l'enfant.

 

D’autres recherches sont en cours auprès d’un plus grand nombre de femmes enceintes souffrant d’obésité, en surpoids et en insuffisance pondérale, avec et sans diabète, afin de mieux comprendre les effets du poids corporel maternel sur les résultats de grossesse. Les chercheurs vont également explorer l'impact du sexe du fœtus.

 

Il s’agira de voir si une réduction raisonnable du poids ou certains traitements, comme la metformine, peuvent avoir un effet bénéfique sur ces résultats et la santé à long terme de l'enfant.

Plus sur le Blog Obésité
Plus sur le Blog Pédiatrie
Plus sur le Blog Gynéco

Autres actualités sur le même thème