Vous recherchez une actualité
Actualités

OBÉSITÉ et GROSSESSE : Poids maternel et développement cérébral de l’enfant

Actualité publiée il y a 1 année 6 mois 3 semaines
Obesity Reviews
Les enfants dont les mères étaient en surpoids ou obèses avant la  grossesse sont à risque accru :      de 17% en cas de surpoids maternel et de 51% en cas d’obésité maternelle,de mauvais résultats neurodéveloppementaux

Cette méga-analyse de 40 études sur les effets de l’obésité maternelle à la conception et donc durant la grossesse conclut, sans surprise, que le maintien d'un poids santé pendant la grossesse peut aussi être primordial pour le développement cérébral de l'enfant. Des conclusions rappelées dans les Obesity Reviews qui incitent à nouveau les femmes en âge de concevoir à maintenir un poids de santé.

L’obésité avant la grossesse est déjà associée à toute une série de résultats défavorables, pour la mère, comme pour le développement et la santé de l’enfant. Parmi ces effets, les troubles du comportement, en particulier chez les garçons, ont déjà été documentés.

 

Les chercheurs de la Virginia Commonwealth University ont examiné les données d’association entre le statut pondéral des mère (dont le surpoids et l’obésité) avant la grossesse et les résultats neurodéveloppementaux de l'enfant. L’équipe a passé en revue l’ensemble des études publiées sur le sujet avant avril 2017, soit 1.483 articles identifiés et ont retenu 41 études et 36 cohortes pour leur méta-analyse. Celle-ci constate que comparativement aux enfants de mères de poids normal, les enfants dont les mères étaient en surpoids ou obèses avant la grossesse sont à risque accru :

  • de 17% en cas de surpoids maternel et de 51% en cas d’obésité maternelle, de mauvais résultats neurodéveloppementaux ;
  • l'obésité avant la grossesse augmente :
  • le risque de trouble déficitaire de l'attention avec hyperactivité TDAH de 62% ;
  • le risque de trouble du spectre autistique (TSA) de 36% ;
  • le risque de retard de développement de 58% ;
  • le risque de troubles émotionnels et/ou comportementaux de 42%.

 

Ainsi, l’excès de poids maternel avant la grossesse n’aura pas que des effets sur la santé métabolique de l’enfant, mais bien aussi sur son développement cérébral.

Des données qui, compte tenu de la prévalence actuelle de l'obésité chez les femmes en âge de concevoir, incitent à plus de sensibilisation, avant la conception, à l’importance de maintenir voire de retrouver un poids de santé.


Interstitiel Fiducial

Autres actualités sur le même thème

Pages