Vous recherchez une actualité
Actualités

OBÉSITÉ : Et si l'eau gazeuse faisait grossir ?

Actualité publiée il y a 3 années 4 mois 2 semaines
Obesity Research and Clinical Practice

Il n’y a pas de secret, la meilleure façon de garder un poids santé consiste à opter pour une alimentation équilibrée et à faire de l'exercice régulièrement. Et, même si ce n’est pas très gai, l'eau du robinet est la meilleure option pour étancher sa soif. Cette étude de la Birzeit University (Palestine) évoque une possibilité, l’eau pétillante pourrait bien favoriser l'obésité en réveillant l’appétit et en encourageant à manger davantage. L’étude, publiée dans la revue Obesity Research and Clinical Practice, identifie en effet un effet clair du dioxyde de carbone présent dans l’eau gazeuse et les niveaux de ghréline, l’hormone de l’appétit.

CORONAVIRUS

TENA soutient les aidants
familiaux et leurs proches

Nous soutenons les aidants familiaux et leurs proches pendant cette période difficile. Cliquez ici pour retrouver nos conseils et astuces simples sur l'hygiène.

Les chercheurs cherchaient au départ à évaluer la responsabilité respective du sucre et du dioxyde de carbone dans le lien entre les boissons gazeuses et l'obésité.


Chez l'animal : la première étape de la recherche a porté sur des groupes de rats mâles tous nourris avec un régime alimentaire standard, mais ayant accès à 4 boissons différentes, l'eau du robinet, l'eau minérale plate, du soda gazeux, du soda non gazeux. Les chercheurs ont évalué la consommation alimentaire, pesé les rats et analysé la glycémie et le cholestérol après 6 mois de régime.

L'étude constate que

-des rats ayant un accès régulier aux boissons gazeuses mangent plus et gagnent plus de poids sur 6 mois que les rats qui ont eu accès à des boissons sucrées mais non gazeuses ou à de l'eau,

-le gain de poids a été le plus lent chez les rats qui buvaient de l'eau par rapport aux groupes qui buvaient du soda,

-les rats qui consommaient des boissons gazeuses consommaient beaucoup plus de nourriture que ceux qui buvaient de l'eau et du soda sans bulles.

-et ce gain de poids est bien associé à une augmentation de la production de l'hormone de l'appétit, la ghréline, produite également chez les humains ;

-aucune différence n'est constatée dans le taux de glycémie ou de cholestérol,

-en revanche, les boissons gazeuses sont associées à plus de graisse dans le foie.

Chez l'Homme : les chercheurs ont en effet examiné ensuite les effets des boissons gazeuses chez 20 jeunes hommes et constatent également chez ces participants des niveaux plus élevés de ghréline dans le sang après consommation de ces boissons gazeuses vs une boisson fruitée sans bulle ou de l'eau.

Les chercheurs concluent à un effet significatif du dioxyde de carbone des boissons gazeuses sur l'augmentation des apports alimentaires, du risque de prise de poids, d'obésité et de maladie du foie gras en induisant la libération de ghréline. Certes, l'obésité est causée par un faisceau de facteurs environnementaux, sociaux et de style de vie, et le gaz des sodas ou des eaux pétillantes n'est très probablement qu'un facteur très secondaire d'une hausse de l'appétit et du gain de poids. Par ailleurs, consommer de l'eau et des boissons gazeuses peut être associé à un régime alimentaire moins sain et à une pratique moindre de l'exercice.

Autres actualités sur le même thème