Vous recherchez une actualité
Actualités

OBÉSITÉ INFANTILE et alimentation : Les parents sont-ils toujours de bon conseil ?

Actualité publiée il y a 2 années 9 mois 2 semaines
Mott Poll

Seulement un tiers des parents pensent qu'ils font bien « leur job » en conseillant suffisamment leurs enfants à manger sainement et 20% ne pensent toujours pas utile de limiter l’accès de leurs enfants aux fast-foods ou autres junk foods. Ces conclusions du dernier sondage « Mott Poll » de l’Université du Michigan, montre l’importance de poursuivre et développer les initiatives d’éducation alimentaire auprès des parents tout autant que les enfants.

L'analyse est basée sur les réponses de 1.767 parents, américains, qui avaient au moins un enfant âgé de 4 à 18 ans. Elle conclut finalement que de nombreux parents ne favorisent toujours pas une alimentation saine chez leurs enfants. Ce n'est pas faute de savoir qu'un régime alimentaire sain est important pour la santé des enfants, mais « c'est souvent plus facile à dire qu'à faire », écrivent les auteurs.


Presque tous les parents sont d'accord avec l'importance d'un régime alimentaire sain pendant l'enfance, cependant seulement un tiers des parents d'enfants de 4-18 ans pensent qu'ils font les efforts nécessaires pour donner de bonnes habitudes alimentaires à leurs enfants ;

-un peu plus de la moitié des parents interrogés croient que leurs enfants mangent des aliments sains en majorité,

-un sur 6 estime que le régime alimentaire de leurs enfants est très nutritif ;

-un quart des parents pensent que le régime alimentaire de leur enfant n'est pas très sain, voire malsain.

Les obstacles pratiques évoqués aux bonnes habitudes alimentaires comprennent le prix de certains aliments (notamment frais), les troubles du comportement alimentaires chez l'enfants, mais aussi diverses raisons pratiques, en particulier de temps et de disponibilité : « La plupart des parents comprennent qu'ils doivent proposer des aliments sains à leurs enfants, mais la réalité des horaires de travail, des activités des enfants et des préférences alimentaires des enfants peut faire de la préparation des repas une expérience complexe et pénible pour les parents ». Ensuite, sont évoquées les préférences alimentaires des enfants souvent bien éloignées des aliments sains. « Beaucoup d'entre nous ont eu le sentiment de passer du temps à préparer un repas sain pour finalement connaître la grimace des enfants ». Enfin, les aliments « les plus commodes », souvent déjà préparés sont riches en sucre, en matières grasses et en calories.

Promouvoir une alimentation saine pour leurs enfants, oui, mais…Si la plupart des parents interrogés conviennent qu'il est important de promouvoir de bonnes habitudes alimentaires, un parent sur cinq ne limite pas la restauration rapide ou la malbouffe dans l'alimentation de ses enfants. 16% ne jugent pas utile non plus de limiter leur consommation de boissons sucrées. Un manque préoccupation pratique de l'alimentation qui s'accroît encore avec l'âge des enfants : ainsi les parents des adolescents sont encore moins préoccupés par leurs habitudes alimentaires malsaines.

L'obstacle de l'accès aux aliments sains : faire ses courses d'aliments sains devient une véritable quête, pour près de la moitié des parents interrogés qui reconnaissent qu'il est difficile de s'y retrouver : la multitude d'allégations de santé notamment, du type « 100% naturel », « allégé », « bio » ou encore « sans sucre ajouté » figurent souvent à tort sur les étiquettes alimentaires et restent source de confusion pour les consommateurs. Un parent sur 4 parle même de difficulté d'accès, dans leur quartier, aux aliments sains, un obstacle cité essentiellement par les parents à moindre niveau d'études et de revenus.

Un vœu pieux ? La plupart des parents aimeraient que leurs enfants mangent aussi sainement que possible, mais la plupart ont également besoin d'aide pour y parvenir, concluent les auteurs : plus d'éducation, des informations plus lisibles sur les aliments, des suggestions pratiques mas aussi un accès moins coûteux aux produits frais.

Autres actualités sur le même thème