Vous recherchez une actualité
Actualités

OBÉSITÉ : Le thé pour retrouver via son microbiote un poids de santé

Actualité publiée il y a 2 années 1 mois 4 jours
European Journal of Nutrition
Thés vert et noir sont des prébiotiques en puissance, qui induisent la croissance de microorganismes bénéfiques qui contribuent au bien-être et au poids de santé

Le thé noir -comme le thé vert - peut contribuer à la perte de poids, souligne cette étude de l’UCLA qui montre que les polyphénols des deux variétés de thé modifient les bactéries intestinales, les métabolites intestinaux et finalement le métabolisme de l'énergie dans le foie. Ces données, publiées dans l’European Journal of Nutrition confirment la consommation régulière de thé comme un bon principe alimentaire et globalement un facteur de bonne santé et de perte ou maintien du poids corporel.  

 

"On sait que les polyphénols du thé vert sont plus efficaces et offrent plus d'avantages pour la santé que les polyphénols du thé noir, car les polyphénols du thé vert sont absorbés dans le sang et les tissus », rappelle l'auteur principal de l'étude, Susanne Henning, professeur de Nutrition humaine à l’UCLA. « Ces nouveaux résultats suggèrent un mécanisme spécifique lié à la consommation de thé noir, à travers le microbiome intestinal, qui peut également contribuer à une bonne santé et à une perte de poids chez les humains ».

 

Le thé "compense" un régime alimentaire trop riche : dans cette étude, 4 groupes de souris reçoivent différents régimes, dont 2 complétés par des extraits de thé vert ou de thé noir :

  1. Régime allégé en graisses et à teneur élevée en sucre
  2. Régime riche en matières grasses et en sucre
  3. Régime riche en matières grasses et en sucre, avec extrait de thé vert
  4. Régime riche en matières grasses et en sucre, avec extrait de thé noir

Après 4 semaines, les poids des souris qui ont suivi des régimes avec extraits de thé vert ou de thé noir sont identiques à ceux des souris qui ont reçu un régime allégé en en graisse. L’analyse des intestins des souris montre également que chez les souris ayant reçu des extraits de thé, le microbiote est moins riche en bactéries pro-obésité et plus riche en bactéries associées à une masse corporelle maigre.

 

Cependant, seules les souris ayant reçu des extraits de thé noir présentent une augmentation d'un type de bactéries appelée Pseudobutyrivibrio, qui contribue à expliquer la différence entre les effets du thé noir et le thé vert.

 

Cette étude confirme ainsi que le thé noir comme vert, modifie la composition du microbiote intestinal, réduisant la part de bactéries associées à l'obésité et augmentant la part des bactéries associées à une masse corporelle maigre. Ce résultat n’est pas surprenant au regard des résultats de précédentes études concluant que les polyphénols du thé vert modifient le métabolisme de l'énergie dans le foie. Cependant l’étude révèle un autre mécanisme, propre au thé noir : les polyphénols du thé noir, trop volumineux pour être absorbés dans l'intestin grêle, stimulent la croissance de certaines bactéries intestinales bénéfiques et la formation d'acides gras à chaîne courte, induisant ainsi une modification du métabolisme énergétique dans le foie.

 

Thés vert et noir sont des prébiotiques en puissance, qui induisent la croissance de microorganismes bénéfiques qui contribuent au bien-être et au poids de santé.

Autres actualités sur le même thème