Découvrez nos réseaux sociaux
Actualités

OBÉSITÉ : Les analogues du GLP-1 réduisent aussi les cancers associé

Actualité publiée il y a 8 mois 3 semaines 6 jours
Obesity
L'étude révèle les bienfaits anticancéreux d’un traitement de l'obésité par le GLP-1 et démontre sa capacité à restaurer les défenses naturelles du corps contre le cancer (Visuel Adobe Stock 94597676)

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) estime que 13 % de la population adulte mondiale souffre d'obésité et la maladie est liée à un risque plus élevé de cancer. Ces cancers associés à l’obésité représentent 40 % des cancers diagnostiqués. Or on connait aujourd’hui l’effet perte de poids de certains antidiabétiques dont les inhibiteurs du SGLT2 et les agonistes des récepteurs du GLP-1. Cette nouvelle recherche de l'Université de Maynooth (Irlande) révèle ainsi les bienfaits anticancéreux d’un traitement de l'obésité par le GLP-1 et démontre la capacité de ce traitement "de perte de poids" à restaurer les défenses naturelles du corps contre le cancer.

Ces travaux, publiés dans la revue Obesity et présentés lors du 30e Congrès européen sur l'obésité (Dublin, 20 mai 2023), ouvrent une nouvelle indication précieuse pour le médicament antidiabétique.

 

De nombreuses recherches ont montré que les personnes obèses encourent un plus grand risque de développer un cancer et que l’obésité et le cancer sont fortement corrélés. Dans ce lien, interviennent les cellules immunitaires anticancéreuses ou « Natural Killer (NK) » qui perdent de leur efficacité, avec l’obésité. L’étude montre que le traitement par analogues du GLP-1 permet en fait de restaurer la fonction des cellules NK dans le corps, dont cette précieuse capacité à tuer les cellules cancéreuses.

La restauration de l'effet anticancéreux des cellules NK

  • Cette action du GLP-1 est indépendante de sa principale fonction contre le diabète et en faveur de la perte de poids du GLP-1. Ainsi, précisent les chercheurs, le médicament relance directement l’activité des cellules NK.

 

L’auteur principal, le Dr Andrew E. Hogan, professeur agrégé au Lonsdale Human Health Institute de l'Université de Maynooth, commente ces résultats : « nous sommes très enthousiasmés par la découverte de ces effets du traitement GLP-1 chez les patients obèses. Les avantages sont considérables pour ces patients ». Les bénéfices du médicament sont tels qu’ils ont entraîné des pénuries dans certains pays.

 

Un spectre toujours plus large d’indications : les personnes obèses peuvent développer toute une variété de problèmes de santé comme le diabète de type 2, l'apnée du sommeil et le cancer. Chacune de ces conditions a des impacts très négatifs sur la qualité de vie. Cette recherche ajoute encore un avantage à la thérapie au GLP-1, en plus de la perte de poids et de l'amélioration de la santé cardiovasculaire.

La conclusion semble « évidente » vue du point de vue du GLP-1 :

Les traitements de l'obésité préviennent les complications de l'obésité.

Les chercheurs irlandais concluent que les avantages de cette famille de traitements pourraient en effet bien s'étendre encore, et au-delà de la réduction du risque de cancer.

Plus sur le Blog Diabète

Autres actualités sur le même thème