Vous recherchez une actualité
Actualités

OBÉSITÉ: L'ester d'inuline-propionate, le nouveau supplément coupe-faim

Actualité publiée il y a 3 années 4 mois 2 semaines
American Journal of Clinical Nutrition

C’est un supplément, l'ester d'inuline-propionate (inulin-propionate ester : IPE), qui reproduit en l’augmentant, un processus naturel de l’intestin : les bactéries dans l'intestin libèrent un composé appelé propionate quand ils digèrent un type de fibre, l'inuline, et ce composé envoie des signaux de satiété au cerveau. Ce nouveau supplément « IPE », présenté sous forme de poudre, libère beaucoup plus de propionate dans les intestins et réduit ainsi les « fringales » d’aliments riches en calories, comme le chocolat, le gâteau ou la pizza. Des conclusions à lire dans l’American Journal of Clinical Nutrition, qui confirment celles d’une précédente recherche, et rappellent l’importance des fibres alimentaires pour le maintien d’un poids de santé.

Les chercheurs de l'Imperial College London et de l'Université de Glasgow ont invité 20 volontaires à consommer un milk-shake qui soit contenait le supplément à base de propionate, soit directement de l'inuline. Après avoir consommé leur milk-shake, les participants ont passé une IRM, alors qu'ils visionnaient des photos de différents aliments riches, ou allégés en calories.


L'expérience montre que :

· les participants du groupe « propionate » présentent moins d'activité dans les zones du cerveau impliquées dans la récompense alimentaire (Voir visuel de gauche: noyau caudé et noyau accumbens, 2 zones associées à la motivation et à la récompense alimentaire),

· qu'une supplémentation en « IPE » permet d'évaluer les aliments riches comme moins appétissants.

Moins de récompense et plus de satiété : dans une seconde phase d'étude, les participants ont reçu une assiette de pâtes à la sauce tomate et ont été invités à la consommer, librement. Les participants ayant reçu le supplément IPE en consomment en moyenne 10% de moins que les autres participants, dont ceux ayant reçu l'inuline seule.
Une précédente étude, menée en 2013, montrait également une moindre prise de poids sur 6 mois, avec le fameux supplément IPE. Le supplément semble ainsi, à la fois réduire l'activité dans les zones du cerveau associées à la récompense alimentaire et augmenter la sensation de satiété. Son intérêt par rapport à la consommation de fibres ? Il serait impossible de consommer suffisamment de fibres pour produire naturellement des quantités similaires de propionate (soit environ 10g par jour).

Enfin, l'étude ajoute au rôle primordial du microbiote intestinal dans le maintien voire la perte de poids. « L'intestin peut modifier non seulement l'appétit, mais aussi la façon dont le cerveau réagit lorsqu'il perçoit des aliments riches en calories. Régime alimentaire, microbiome et santé intestinale sont inextricablement liés ».

Autres actualités sur le même thème