Actualités

OBÉSITÉ : Médicaments et mode de vie permettent une perte de 10% du poids corporel

Actualité publiée il y a 2 mois 3 semaines 2 jours
ENDO 2022
Les médicaments anti-obésité sont souvent sous-estimés en termes d’efficacité (Visuel Adobe Stock 321355418)

Les médicaments anti-obésité sont souvent sous-estimés en termes d’efficacité, bien que certains experts rappellent qu’au sein de l’arsenal des outils de perte de poids, ils ne devraient pas être oubliés. Les effets des changements de mode de vie, s’ils sont invoqués en première intention, sont également fréquemment sous-estimés par les personnes souffrant d’obésité. Et pourtant… cette étude présentée lors d’ENDO 2022, la réunion annuelle de l’Endocrine Society, révèle que la combinaison médicaments de perte de poids + changements adéquats de mode de vie peut permettre une perte de poids de 10 % et durable à long terme.

 

Les participants, en surpoids et obèses, ont maintenu une perte de poids moyenne de 10,6 % sur 3 à 5 ans avec un programme combinant changements de mode de vie et médicaments anti-obésité. Or, une perte de poids de 10% du poids corporel déjà offre des avantages significatifs pour la santé.

Une perte durable de 10 % du poids corporel

Alors que les nombreuses études portant sur les médicaments de perte de poids ont estimé leur efficacité sur des durées d’1 à 2 ans, l’étude a suivi le maintien de la perte de poids sur 3 à 5 ans chez plus de 400 adultes en surpoids et obèses qui prenaient ces médicaments « amaigrissants ».

 

L'étude a examiné les données de 428 patients suivis dans un centre universitaire de gestion du poids. Tous les patients ont reçu des conseils sur un régime alimentaire à faible indice glycémique et la pratique de l'exercice par un médecin spécialiste de l'obésité. Les patients ont également reçu des conseils supplémentaires d’un nutritionniste. La thérapie médicale comprenait des médicaments amaigrissants approuvés par la FDA et hors AMM. Les médicaments les plus couramment utilisés étaient la metformine, la phentermine et le topiramate. Lors de leur dernière visite, les patients prenaient en moyenne 2 médicaments pour la gestion du poids. Les participants ont été suivis pendant une durée médiane de 4,7 ans.

 

  • Les participants ont perdu et maintenu durant 3 à 5 ans, une perte de poids moyenne de 10,6 %, avec un traitement médical et des interventions sur le mode de vie.

 

Une perte de poids de 10% est cliniquement significative : en effet, une telle perte de poids permet des améliorations des facteurs de risque cardiovasculaire comme le diabète, l'hypertension, l'hypercholestérolémie et l'apnée obstructive du sommeil et optimise également la mobilité et la qualité de vie globale.

 

« Les médicaments anti-obésité sont une option de traitement sous-utilisée et peuvent pourtant aider à prévenir ses comorbidités dont le diabète et les maladies cardiovasculaires », rappelle l’auteur principal, le Dr Michael A. Weintraub, de la Weill Cornell Medicine (New York).

 

Cette recherche rappelle ainsi l'utilité de ces médicaments à combiner, bien sûr, à d’autres mesures de mode de vie et d'autres thérapies, pour atteindre puis maintenir une perte de poids suffisante et à long terme.

Plus sur le Blog Obésité

Autres actualités sur le même thème